République Tchèque

 

Le coeur de l'Europe

La République Tchèque est bordée au nord par la Pologne, à l’est par la République Slovaque, au sud par l’Autriche et à l’ouest par l’Allemagne.

Antérieurement à 1993, ce pays d'Europe centrale avait pour nom la Tchécoslovaquie.  Pays communiste, sous la dénomination des allemands de 1939 à 1945, il fut libéré par l'Armée rouge  en 1945.

En 1989, avec le retrait des 75 000 soldats soviétiques en raison de l'effondrement du régime communiste, la Tchécoslovaquie se donne un président en la personne de Vaclav Havel.

En 1993, le pays se divise en deux, sous la décision de deux partis politiques dirigés par le Premier ministre tchèque et le Premier ministre slovaque. La raison est qu'ils ne parviennent pas à résoudre leurs différences dans le cadre d'un état unique.  Cependant, les citoyens sont offusqués de n'avoir pu être consultés par voie de référendum.

C'est ainsi qu'est née la République Tchèque et la République Slovaque.

La République Tchèque, pays que nous visitons, est constituée de deux régions: la Bohême, qui correspond à la partie occidentale, et la Moravie, qui correspond à la partie orientale.

En juin 2003, la population vote majoritairement pour l'adhésion à l'Union Européenne.  Le pays devrait donc faire son entrée officielle en mai 2004.

 

Source: http://voyatimbres.ifrance.com/voyatimbres/Accueil.htm

 

Départ de l'Autriche

En ce 29 mai, nous partons de Vienne pour la République Tchèque (Czech Republic).

Par les routes 4 et 2, nous passons dans une immense plaine recouverte de très beaux champs de culture.  On se croit presque dans les plaines de l'Ouest Canadien.

Nous arrivons  finalement aux douanes tchèque, près de la ville autrichienne de Gmund.  

 

Cesky Krumlov

Une vue de Cesky Krumlov avec la rivière VltavaLa ville de Cesky Krumlov est notre première destination.Magnifique ruelle animée

Fondée au milieu du XIIIe siècle et décrite comme la ville la plus romantique de la Bohême, elle se situe  tout près de la frontière autrichienne, à 165 km au sud de Prague.

Érigée sur les rives de la rivière Vltava et autour de son immense château du XIIIe siècle, Cesky Krumlov a su conserver son patrimoine moyenâgeux.

Surnommé «la perle de Bohême», ce charmant et prestigieux bourg de 15 000 habitants est un véritable joyau de l'architecture médiévale.

Cachée sur les pittoresques méandres de la Vltava qui coupe, recoupe et baigne cette ville, cette rivière est le premier élément qui nous frappe en arrivant.

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1992, cette cité est le berceau d'une richesse historique inouïe, ce qui en a fait au fil des ans une excellente destination touristique.  

Son ensemble exceptionnel de rues étroites, ses maisons médiévales avec la dentelle de ses arcades et ses nombreux bâtiments historiques confirment son patrimoine. D'ailleurs, elle est la seconde meilleure ville préservée après Prague.

Cesky Krumlov vit presque exclusivement du tourisme, étant l'une des sources financières les plus importantes.  

On constate d'ailleurs que l'économie est bonne car la majorité des vieux bâtiments ont été rénovés, tout en conservant le style moyenâgeux.Vieux bâtiment très bien rénové

D'autres bâtiments au cachet particulier sont en train d'être rénovés ce qui donnera un cachet très charmant à cette petite ville de Bohême.

Lors de l'inondation d'août 2002, les habitants de l'endroit n'ont pas attendu l'aide gouvernementale pour faire disparaître toute trace de dommage afin de ne pas perdre sa clientèle touristique.Eglise Saint Guy

Sur le site ci-joint: http://www.ckrumlov.cz/uk/atlas/i_cmm.htm ,  on  a une magnifique vue de la ville. De plus, en cliquant sur les différents bâtiments, on nous donne de l'information sur chacun d'eux.

1) Église Saint-Guy (Sv. Vita) - Construite à partir de 1407 sur le bord d'un cap rocheux qui donne sur la rivière, elle paraît grandiose avec sa tour effilée et avec ses grandes fenêtres en ogive.

2) Château Krumlov - Construit en 1250, il est à découvrir car il constitue un véritable joyau d'architecture et preuve vivante de la richesse de l'histoire tchèque.  De son perchoir rocheux, il domine les jolies habitations de la ville au toit rougeâtre.

Il aligne une quarantaine de bâtiments, surmontés sur un rocher, le long de la rivière Vltava.  Il faut porter une attention aux arches du pont reliant deux corps de bâtiment séparés par un ravin.

 Surnommé « La Perle de la Renaissance», c'est le 2e plus imposant château de Bohême après celui de Prague et l'un des sites historiques les plus importants d'Europe centrale.

On accède aux nombreuses salles par des visites guidées. Son théâtre baroque et sa salle des Masques en font un lieu exceptionnel.

On peut y voir, en autre, un opulent carrosse doré, fabriqué en 1638.  La salle des Masques, ornée en 1748 de joyeuses scènes de fêtes, est la plus belle.  Le château Une partie du château avec sa tourabrite une belle collection de meubles anciens, de tapisseries flamandes et d'armes anciennes. 

Mais ce qui frappe surtout l'oeil, c'est sa gigantesque tour ronde de la Renaissance, construite en 1257 et reconstruite au XVIe siècle, qui surgit au-dessus du château.  Avec ses couleurs bien harmonisées,  elle est attirante. 

On peut d'ailleurs accéder à son sommet par un escalier de 162 marches.  Là-haut, nous avons une vue splendide du centre historique, du château, des toits orangés de la ville et des collines avoisinantes.Fontaine de neptune dans le parc du château

Il faut aussi aller marcher dans le grand jardin pour voir la fontaine de Neptune en cascade avec ses sculptures de dieux aquatiques et ses balustrades.  À l'extrémité, de beaux arbres et un lac donnent un fond d'écran naturel.

3) Place de la Concorde (Namesti Svornosti) - C'est le coeur de cette ville que l'on découvre d'un détour à l'autre, dans ces rues étroites qui s'enroulent autour de cette place. Elle est entourée de l'hôtel de ville, d'un hôtel  et de plusieurs bâtiments avec de magnifiques façades. 

 La colonne de la Peste fut érigée au centre aux environs de 1715.

4) Grenat de Bohême - Depuis toujours, le grenat de Bohême a une position exceptionnelle parmi les autres pierres précieuses authentiques, surtout grâce à sa couleur rouge écarlate et à ses reflets de lumière.

Cette pierre précieuse unique se trouve seulement sur le territoire de la Bohême. Elle  est taillée en minuscules pierres servant à fabriquer des bagues serties d'or, boucles d'oreilles, chaînes, crucifix, etc. 

Au cours des années, le grenat de Bohême et les bijoux est devenu de plus en plus populaires au delà des frontières.La place centrale

ATTENTION - La coopérative de production de ces objets précieux recommande de les acheter chez des vendeurs certifiés. Les bijoux Bague de grenat sertie d'ororiginaux ont les poinçons G, G1. Sinon, vous vous ferez avoir en achetant des imitations seulement. 

Finalement, ces bijoux sont encore peu dispendieux en raison du taux d'échange.

5) Restaurants - Cesky krumlov, visitée par un million de personnes annuellement, regorge d'un tel nombre de brasseries et restaurants aux plats tchèques et bohémiens traditionnels et aux terrasses agréables qu'il devient difficile de faire un bon choix.  Sur demande, l'office du tourisme nous a remis une liste de restaurants.  De retour à notre chambre, la propriétaire se fait un plaisir de nous souligner les endroits où l'on mange bien. En voici quelques uns: 

* Rytirska basta sur la rue Zamek 62.

* Restaurace Mastal sur Namesti Svornosti 2 (Place centrale).        

* Restaurace Gotika sur la rue Horni 48.                                            

* Restaurace Satlava sur la rue Horni 157.

Il faut aussi ajouter que le coût de la nourriture et le coucher sont encore peu dispendieux, en raison du taux d'échange.

Comme logement, nous avons un B & B chez Pension Rosa.  Cet endroit est situé à quelques minutes à pied du centre-ville.  Même si les propriétaires ne parlent que le tchèque et l'allemand, on nous a réservé un accueil chaleureux. Notre chambre est très propre et les petits déjeuners sont copieux.

Telc

Une partie de la place centraleNous partons à la découverte de Telc, située en Moravie du Sud à 125 km à l'est de Cesky Krumlov.

Cette petite ville d'environ 5 000 habitants, aurait été fondée au XIVe siècle.

Inscrite depuis 1992 sur la liste du Patrimoine de l'Unesco, elle a su garder son authenticité depuis sa reconstruction, à la suite du grand incendie de 1550. 

Elle compte parmi les trésors architecturaux tchèques.

Collège des Jésuites avec ses tours a bulbe1) Place Centrale (Namesti Zachariase z Hradce) -  Elle est invitante avec sa très grande place toute en longueur qui  n'a pas changé depuis le XVIe siècle.

Ceinturée par de superbes maisons dont les façades sont décorées de peintures figuratives aux pignons étagés, elle forme ainsi un ensemble homogène. 

Cette place s'est dotée d'une fontaine et d'une colonne de la Peste. 

Tous ces bâtiments sont reliés par une arcade continue.  Le batiment au no.61

2) Bâtiment no 61 - Il faut porter un regard attentif au bâtiment situé au no 61, côté nord, considéré comme une merveille de colonnes tronquées.

3) Collège des Jésuites - L'extrémité ouest nous montre ce collège qui englobe son église avec ses tours jumelles à bulbe.  Juste à côté, s'élève le château qui a servi de résidence aux seigneurs de l'endroit.

4) Château de Telc - Ce château d'état est un ensemble qui compte parmi les mieux conservés de toute la République tchèque.

Les intérieurs sont équipés de meubles de style d'une grande valeur artistique et historique et tous conservent leur aspect primitif.

Parmi les plus belles salles du château, il y a la Salle dorée qui traverse toute une aile du palais de Nord . Les sculptures sur bois décorant les pièces des plafonds sont d'une valeur rare.  La Salle des chevaliers est décorée de trophées de chasse illustrant le goût du maître des lieux, qui fut un chasseur passionné.

 

 

Trebon

Place Mazaryk a TrebonBâtiment le plus original de la place MazarykSur notre chemin de retour, nous arrêtons à Trebon

Cette petite ville médiévale est située en Bohême du Sud dans une zone très marécageuse où le paysage des plaines est irrigué par de nombreux étangs. Elle se parcourt à pied, en bateau ou à vélo.

D'ailleurs, c'est la métropole de la vaste région de pisciculture où l'on élève surtout la carpe. Au cours de l'été, cette ville médiévale accueille à toutes les deux semaines un marché d'artisans.

Fondée au XIIIe siècle, Trebon est fière des restes de ses fortifications avec ses trois portes municipales et de nombreuses maisons gothiques, munies pour la plupart de pignons baroques.

1) Place Masaryk (Masarykovo namesti) - C'est une grande place pittoresque bordée de belles maisons. Cette  place rappelle celle de Telc.

La plus originale est l'hôtel du Petit Cheval Blanc (Bily Konicek) avec son pignon crénelé à tourelles.

Au centre, se dresse la colonne de la peste de 1780.Jolie auberge avec une couleur très originale

Un repos bien mérité près de la station thermale2) Château de Trebon - Ce château fut érigé du XVe au XVIIIe siècle. 

À nos jours, il abrite des collections publiques et les plus vastes et les plus anciennes archives tchèques. Un joli parc le complète de l'extérieur.

3) Église Saint-Gilles (Sv. Jilji) - Elle domine la partie nord de la ville. On peut admirer une merveilleuse Madone sculptée du XVe siècle et de nombreuses peintures murales.

4) Station thermale - La ville est aussi une station balnéaire très recherchée pas les curistes tchèques et les étrangers. 

Le principal moyen thérapeutique naturel est la tourbe, dont les gisements dans les environs de la ville seraient très réputés.

 

 

 

Prague

Mariette entourée des propriétaires, M.Mme HoffmannEn ce 1er juin, nous partons de Cesky Krumlov pour Prague.  

Nous voyageons par des routes de campagne afin d'apprécier sa beauté ainsi que ses petits villages dont certains respirent encore la pauvreté.

Notre B & B, Pension Hoffmann, est situé dans la partie ouest de Prague. 

Un endroit exceptionnel à recommander pour l'accueil, la propreté ainsi que pour le petit-déjeuner.

Nous sommes aussi choyés car le propriétaire, M. Milos Hoffmann, s'exprime en un excellent français.  

De nationalité slovaque, il parle 6 langues: slovaque, français, anglais, russe, tchèque et polonais.  

Suite à la visite de notre chambre, il prend bien son temps pour nous renseigner comment se rendre au métro ou à l'autobus, selon notre choix, et ce , à l'aide d'un pamphlet décrivant clairement le chemin. 

Il nous indique aussi le choix d'un très bon restaurant non dispendieux, situé à quelques pas de son gîte.  Une vue de Prague

Enfin, il nous met en garde des "pick pockets" qui existent dans la ville. Toutefois, en suivant ses judicieux conseils, il n'y a aucun problème de se faire extorquer.

Note: Prague veut se doter d'une police touristique. Un article a paru récemment dans le journal québécois « La Presse » et nous citons: "Les autorités tchèques envisagent de créer une police touristique afin de limiter les désagréments que connaissent les visiteurs étrangers. Les agents de cette police devraient être capables de communiquer avec les touristes dans leur langue et seraient placés aux alentours des endroits les plus visités, tel que: le Château, la Place de la Vieille Ville et Mala Strana".

Durant notre séjour, nous optons pour le métro comme moyen de transport.  Il est propre, très bien aéré, sécuritaire, peu dispendieux et très facile de s'y orienter.

Information sur Prague (Praha) - Surnommée « la ville aux cent clochers » dont  la plupart des bâtiments et monuments ont échappé aux bombes de la Deuxième Guerre mondiale, Prague est une métropole de 1.2 million d'habitants. Elle a obtenu son statut de ville dès 1232.

Elle est divisée en deux par un cours d’eau appelé la Vltava qui fait la beauté de cette ville avec ses jolies ponts centenaires. 

Après l'effondrement du régime communiste, l'élection de Vaclav Havel a redonné à la fascinante Prague sa réputation de ville des arts et de la culture. D'ailleurs, on la considère comme une vraie relique d'architecture.

La Vltava traversant PragueCapitale de la République Tchèque et centre historique de la Bohême, elle est devenue de nos jours l'une des villes la plus visitée en Europe avec ses six millions de touristes annuellement.

Fondé au IXe siècle, ce joyau de l'ancien empire de l'Union soviétique retrouve depuis l'effondrement du communisme son éclat et sa gaieté. 

Depuis 1992, le centre historique et fascinant de la ville est inscrit dans la "Liste de l'héritage culturel et naturel de l'Unesco".

Réputée par son architecture qu'elle déploie au-delà de 1000 ans, ses châteaux, ses églises et son passé riche en histoire, cette ville musée serait l'une des plus belles villes au monde.

Véritable joyau d'architecture qui a su survivre au passage du temps, Prague, c'est une ville "carte postale" fascinante qui charme tous ceux qui foulent le dédale de ses rues, par son authenticité et sa magnificence.

 De la rive droite à la rive gauche de la Vltava, c'est à pied que l'on découvre aisément le labyrinthe de ruelles et de passages pavés de la vieille ville puisque les principaux quartiers et endroits à visiter sont concentrés dans un espace de quelques kilomètres carrés. 

C'est là où foisonnent ses quelques deux mille monuments historiques, ses jardins et ses petits cafés. C'est, en fait, l'art dans la rue de cette ville impériale remplit d'histoire et de beauté.

Bien que la crue rapide de la Vltava d'août 2002 ait provoqué des inondations, les sites touristiques ont été nettoyés en un temps record. 

Son centre est composé de quatre anciennes villes: 

* Hradcany, le district du château. 

* Mala Strana, le quartier du XIIIe siècle. 

* Stare Mesto, le quartier gothique. (la vieille ville)

* Novo Mesto, le quartier du XIVe siècle. 

Notre promenade commence au coeur de Prague. 

1) Place Venceslas (Vaclavské Namesti)  Ce grand boulevard de Place Vencelsas Prague long de 750 mètres et 60 mètres de  large,  avec ses airs de Champs-Élysées, monte doucement vers la céMusée national et monument Venceslaslèbre statue du patron du pays, Venceslas sur son cheval.

C'est là qu'on eu lieu les évènements marquant de l'histoire de Prague. 

Le parti communiste tchèque tenta des réformes pour diriger le pays vers la démocratie. Mais ces initiatives déplurent à Moscou. Ainsi, dans la nuit du 20 au 21 août 1968, Il y a eu dans la ville la confrontation avec les chars soviétiques. On a surnommé cet évènement "Le Printemps de Prague".

Le 17 novembre 1989, ce fut "La Révolution de Velours" causée par la révolte des étudiants qui entraîna la chute du régime communisme. On l'appelle ainsi car elle s'est faite sans violence. 

Comme fond d'écran, il y a le magnifique  musée national (Narodni muzeum). Il comporte une importante collection consacrée à la minéralogie ainsi qu'une section sur l’anthropologie et l'archéologie. Ses escaliers intérieurs ont servi au tournage du premier film "Mission Impossible".

En avant du musée, se dresse le monument Venceslas élevé en 1912.

De la terrasse du musée, on a une splendide vue de l'ensemble de la Place Venceslas qui est un site incontournable pour les touristes de passage.

Tour poudriereCette place débouche sur la rue Na Prikope. En plus d'être une artère des plus animées, elle est superbe avec ses vieux bâtiments et commerces.

2) Tour Poudrière (Prasna brana) - Construite  vers 1475, elle marque l’entrée monumentale dans la vieille ville.La Maison Municipale

C'était un des repères qui servait de surveillance pour défendre la vieille ville. Elle fut nommée poudrière parce qu'on y entreposait la poudre à canon au XVIIe siècle.

3) Maison Municipale (Obecni Dum) - Somptueux bâtiment construit entre 1903 et 1911, près de la Tour Poudrière, où il se donne de remarquables concerts. 

Ce fut le lieu de la proclamation d'indépendance de la Tchécoslovaquie, le 28 octobre 1918.

Elle renferme de nombreuses salles et restaurants. Petit chef d’œuvre de l’Art nouveau pragois!

Ce bâtiment prestigieux loge la salle de concert Smetena avec ses 1300 places, le plus grand hall de théâtre de Prague.

4) Place de la Vieille Ville (Staromestské Namesti) -  Datant du XIIe siècle,  Place de la vieille ville, vue de la tour de l'Hôtel de villec'est la place la plus marquante de Prague où on peut passer des heures à admirer les édifices qui l'entourent, tous plus beaux les uns que les autres.

Un endroit qu'il faut absolument voir car c'est le noyau historique de la vieille ville. 

Sans doute l'endroit le plus achalandé de Prague puisqu'en plein quartier historique, on retrouve terrasses et restaurants animés par des musiciens et des artistes de la rue.

Elle est ceinturée par l'église Notre Dame de Tyn, l'ancien hôtel de ville et son horloge astronomique, l'église baroque Saint-Nicolas et le palais rococo Kinsky. Ancien hôtel de ville

L'église Notre Dame de Tyn (Matky Bozi pred Tynem) domine cette place par ses flèches hérissées de tourelles de guet. La construction ayant commencée en l'an 1461 et enchâssé dans un pâté de maisons, c'est le bâtiment le plus remarquable avec ses deux tours gothiques, hautes de 80 m. D'ailleurs, son toit et ses clochers lui donnent l'allure d'un château médiéval...

L'intérieur est décoré de nombreuses peintures dont celles de l'hôtel ainsi qu'une chaire en pierre du XVe siècle. On y trouve aussi les plus anciens fonts baptismaux de Prague (1414).

En face, fut érigé l'ancien hôtel de ville (Staromestska radnice-1338), rehaussé d'une tour de 80 m. 

Il vaut la peine de monter dans la tour, à pied ou par l'ascenseur, dont l'entrée est située dans l'office de tourisme. 

Du sommet, on émerge au-dessus des toits rouges de sorte que le point de vue est exceptionnel sur Prague et ses rues entremêlées de la vieille ville.

L'horloge astronomiqueÀ même la tour, la célèbre horloge astronomique, fleuron de la vieille ville et l'une des principales attractions touristiques, marque l'heure depuis 1410. 

Nous sommes surpris de constater l'emballement des touristes qui se tassent quotidiennement pour admirer cette horloge. (La seule ressemblance en Europe est celle de la cathédrale de Strasbourg en Alsace)

C'est qu'à chaque heure écoulée, un mécanisme se déclenche et tout en haut, deux petites fenêtres, situées au-dessus de l'énorme cadran décoré, s'ouvrent. Des statuettes, représentant les 12 apôtres suivi du Christ, défilent d'une fenêtre à l'autre. 

À la fin, un coq laisse échapper son cocorico et il reçoit une belle main d'applaudissement de la foule. Toutefois, le temps d'exposition des personnages qui dure moins d'une Très belle église Saint-Nicholasminute est beaucoup trop court.

Il faut se rappeler le sort cruel réservé à son auteur, le célèbre maître horloger "Hanus": pour qu'il ne puisse plus jamais réaliser un tel chef-d'oeuvre en mécanique de précision, on lui creva les yeux... Mais pourquoi?

À la suite de l'inauguration officielle, des représentants de plusieurs villes du monde lui envoyèrent des propositions intéressantes afin qu'il conçoive une horloge identique dans leur ville. L'auteur refusait avec ténacité.

Toutefois, les échevins de Prague commencèrent à craindre la concurrence éventuelle de sorte que leur ville ne serait plus l'unique ville au monde à posséder un tel joyau. À la suite d'une longue discussion, deux échevins se présentèrent au domicile du maître horloger alors qu'il était seul et lui crevèrent les yeux. Quel barbarisme!!!

À côté, l'église baroque Saint-Nicolas (Kostel sv. Mikulase: 1673-1755) est un bel exemple du style baroque et d'une blancheur éclatante. On y donne des concerts tout au long de l'année. 

Monument représentatif de Jan HusÀ l'intérieur, en plus de l'or et du marbre, il y a d'intéressantes fresques ainsi qu'un grand lustre de cristal de bohème. Il faut aussi remarquer la coupole et son orgue de 2 500 tuyaux. 

Au centre de la Place de la Vieille Ville, on éleva en 1915 un monument, lequel fut dédié à Jan Hus (Pomník Jana Husa)

Ce prédicateur et héros tchèque s'éleva contre les pratiques du clergé et remit en cause l'autorité pontificale. Malheureusement, il fut condamné au bûcher en 1415 pour s'être ligué contre l'autorité pontificale.

À ses pieds, une inscription est gravée: « La vérité vaincra... (Pravda vitezi) »Synagogue vieille-Nouvelle

Et pour conclure sur cette superbe place, quoi de plus beau que de la voir encadrée par de belles façades de style renaissance et baroque, ou encore des demeures médiévales.

5) Vieille-Nouvelle synagogue (Staranova Synagoga) - Située près de la rue Parizska et construite en 1270, c'est la plus pittoresque et la plus ancienne synagogue juive d'Europe centrale. On célèbre encore le culte car c'est le centre de la vie religieuse des juifs de Prague. 

Le sanctuaire, sur le mur oriental, contient la Torah, rouleau de parchemin contenant le texte des cinq livres de Moïse en hébreu.

Cimetiere juifL'extérieur est d'une grande simplicité avec son toit pointu en briques.

En retrait, le vieux cimetière juif (Stary zidovsky hrbitov-1439), le plus ancien d'Europe. 

Avec son enchevêtrement de 12 000 pierres tombales érodées par les années, elles se chevauchent, se superposent sur plusieurs couches par manque de place et s'affaissent dans le sol. La tombe la plus ancienne date de 1439.

Exterminés par les nazis, près de 80 000 morts furent enterrées dans ce cimetière, avant qu’il ne soit fermé en 1787. 

6)  Plateau de Letna (Letna) - Juste en face sur la rive opposée de la Vltava, se trouve le plateau de Letna. 

Le pont Charles réunissant les deux parties de la villeLa ville avait fait ériger, entre 1952 et 1955, le monument de Staline. Suite à sa mort, Kroutchev dénonçant la culture stalinienne, fit détruire ce monument. 

En remplacement, la ville installa un gigantesque métronome. Pour y accéder, il faut gravir un escalier qui nous conduit sur cette terrasse. L'ampleur du décor de la ville est ravissant du haut du plateau.

Théatre des Etats7) Théâtre des États (Stavovské Divadlo) - Érigé près de la Vltava, c'est le premier théâtre de Prague fondé en 1781. Il fut rendu célèbre par la première mondiale de l'opéra de Mozart "Don Giovanni" le 29 octobre 1787.

8) Rudolfinum (Dum umelcu) - Situé sur la place Jan Palach, ce bel édifice est le siège de la Philharmonie Tchèque. 

La salle principale est célèbre dans le monde entier grâce aux concerts annuels du festival de musique "Le Printemps de Prague".

9) Pont Charles (Karluv most) - Parmi les huit ponts érigés sur la Vltava qui serpente entre les deux rives, c'est le plus célèbre et le plus vieux pont praguois (1357-1402). Il est aussi considéré comme l'un des plus beaux d'Europe. En 2007, on célébra son 650e anniversaire.

Sa première pierre fut posée le 9 juillet 1357 par l'empereur germanique Charles IV. 

Ce serait aussi le deuxième plus vieux pont d'Europe après celui de Regensburg en Allemagne.

Il est incontestablement la principale attraction touristique du coeur historique de Prague qui attirent chaque année des millions de visiteurs. 

Il a acquis sa réputation universelle grâce à sa superbe décoration de 30 statues baroques représentant des saints catholiques. Il y a foule sur le pont Charles en ce 2 juin 2003

Ce lien piétonnier, de style gothique, depuis les années 1970, long de 621 m par 10 m de large, reposant sur seize piliers, relie les quartiers de la Vieille Ville et Mala Strana. 

Des deux extrémités, il se caractérise par ses deux grandes tours fortifiées. Sur ses parapets, ses 30 sculptures font une  haie d'honneur aux touristes.  Datant du XVIIe siècle, ces statues sont un réel musée à ciel ouvert.Le château de Prague comme fond d'écran au pont Charles

La tour, fermant le pont du côté de la Vieille Ville, est considérée comme l'une des plus belles portes d'Europe.

Jour après jour, son tablier se transforme en une véritable galerie d'artistes peintres et de musiciens, de sorte qu'il est littéralement submergé par la marée des visiteurs. Il faut y passer et repasser pour goûter pleinement tout le charme qui s'en dégage.

Des vendeurs de souvenirs et des amuseurs publics tentent aussi à leur façon d'attirer le public. 

En plus, quel splendide endroit pour admirer la Vltava et ses deux rives et nous offrir une belle vue panoramique du château de Prague! 

10) Château de Prague (Prazsky Hrad) - C'est une véritable petite ville dans la ville, étant considéré comme un très grand château dans le monde avec ses 70,000 m2

En fait, l'histoire de Prague a commencé avec ce château, fondé au IXe siècle et considéré comme le centre de l'histoire tchécoslovaque, qui est le clou de la visite.La porte Matthias via l'entrée du château

Sa situation sur un éperon rocheux offre une vue panoramique sur la Vltava qui coule paisiblement à travers un paysage urbain jalonné de trésors architecturaux. 

Monument culturel national datant depuis plus de mille ans, c'est un complexe monumental de bâtiments. 

Pendant mille ans, ce château fut le centre politique et spirituel de la nation tchèque.Cathédrale Saint-Guy a l'intérieur du chateau

À l'entrée, deux militaires, ressemblant à des statues, montent la garde tout en regardant passer 5 millions de visiteurs par an. On peut aussi assister à la relève de la garde. Et inutile d'essayer de leur faire faire le moindre sourire! 

La visite à pied nous fait découvrir à l'intérieur de son enceinte des jardins royaux, la ruelle d'or, le Palais Royal, la cathédrale Saint-Guy, la basilique Saint-Georges, le couvent de Stahov, le palais Lobkowicz ainsi que des commerces et des bâtiments administratifs.

La cathédrale Saint-Guy ( Katedrala Svateho Vita)  est la plus grande église gothique du pays et la plus vieille d'Europe qui nous fait traverser près de six siècles d'histoire. 

Commencée en 1344, elle ne fut achevée qu'en 1924. Elle renferme de très beaux vitraux et abrite les joyaux de la Couronne, dans une pièce interdite au public. Mais c'est aussi une véritable galerie d'art.

Quant à la basilique Saint-Georges, le plus ancien édifice de Prague, c'est un autre chef-d'oeuvre architectural datant du Xe siècle. Avec ses vitraux magnifiques.Une des cours du chateau, vue de la tour

Il y a aussi sa tour de 289 marches avec un minuscule escalier en colimaçon dont l'accès est gratuit et qui permet de prendre de magnifiques photos de l'ensemble de la ville. 

Attention :  il faut être en  bonne forme physique et éviter les journées chaudes pour escalader cette tour. Lors des  périodes achalandées de touristes qui montent et descendent, ça devient suffocant. 

Du haut, une ravissante vue sur les cours intérieures du château, du clocher de la cathédrale et de la Vltava, du pont Charles et des toits orange de la ville. Notre-dame-de-Lorette

Par la suite, c'est la visite de l'ancien palais Royal, la  basilique  Saint-Georges, la tour poudrière et la ruelle d'or. Autour du  château, de nombreux  jardins à découvrir.

11) Notre-Dame-de-Lorette (Loreta) - Du château, ce somptueux lieu de pèlerinage  est à quelques minutes de marche. C'est l'oeuvre de l'aristocrate tchèque Katerina Lobkovic qui fit réaliser une réplique de la Santa Casa de Loreto en Italie.

Achevée entre 1721-1724, cette belle église baroque offre une façade accueillante avec sa profusion de statues.

Sa tour abrite un carillon de 27 petites cloches, au mécanisme conçut en 1694, qui joue aux heures sonnantes un cantique aux louanges à la Vierge.

 

Karlovy VaryRiviere Tepla en plein centre de la ville

Nous quittons Prague en direction de l'Allemagne, en ce 5 juin.

En cours de route, nous nous arrêtons à Karlovy Vary, située à l'ouest de la Bohême, tout près de la frontière allemande.

Cette célèbre ville d'eau, l'une des plus courues d'Europe de l'Est, est située au confluent des rivières Tepla et Ohre en Bohême occidentale, à environ 170 km de prague.

La grande colonnade du MoulinElle attire particulièrement des curistes de l'Allemagne et de Russie.

Fondée en 1358, elle fut construite sur des terrasses dégradées ce qui lui donne un aspect très pittoresque. 

Cet endroit regorge d'hôtels, de belles villas et d'établissements thermaux opulents, et ce, des deux rives de la rivière Tepla. Son nom  vient du mot "Chaud". L'eau de la rivière est vraiment chaude, parce que les sources s'y déversent. 

1) L'origine des sources minérales - Effectivement, Karlovy Vary doit sa renommée aux 12 sources minérales  dont les bienfaits ont été découverts au Moyen Âge. 

Chacune d'elle possède une composition chimique et une température différente. 

L'origine des sources s'expliquent par l'accumulation des eaux qui pénètrent dans le sol à travers les fissures du massif de granit de Karlovy Vary. Magnifique hôtel romantique

L'eau coulant à la profondeur de 2 km sous le sol se mélange avec les vapeurs d'eau. Le gaz carbonique sortant des profondeurs par la pression hydrodynamique fait sortir l'eau sur la surface.

2) La grande colonnade du Moulin (Mlynska Kolonada) - Elle attire aisément le visiteur avec ses 5 sources minérales.  

Son plafond à caisson s'appuie sur 124 colonnes corinthiennes et sur son toit se dressent 12 statues en grès désignant les représentations des 12 mois de l'année .Un endroit bien relaxant dans un parc de la ville

3) Le Sprudel (Vridlo-Sprudel) - C'est la plus connue de ces stations avec son jet 14 m de haut et projette 2 000 litres d'eau minérale par heure.

Les beaux jardins entre les nombreuses fontaines ajoutent à la cité une élégance exceptionnelle.  

4) Effets des sources - En se promenant dans la ville, nous voyons fréquemment des personnes qui déambulent, de fontaine en fontaine, en buvant de l'eau minérale avec une tasse en forme de "pipe".  

La raison est que ces eaux minérales ont une influence considérable sur l'organisme.

Elles normalisent la sécrétion et les fonctions de l'estomac et de l'intestin en faisant disparaître des maladies d'estomac et d'intestin et des processus d'inflammation. 

 

En route pour La Bavière (parcours 3)

France

Suisse

Autriche - Innsbruck & environs

Allemagne - Bavière (parcours 1)

Autriche -Salzbourg & environs

Allemagne - Bavière (parcours 2)

Autriche - Vienne & environs

République Tchèque

Allemagne - Bavière (parcours 3)

Belgique

 

Accueil

Menu