FRANCE

 

Départ de Montréal vers Amsterdam et transfert pour Lyon.

 

Région de Rhônes-Alpes

 

Lyon

Passerelle du Palais de Justice, suspendue par des haubans, au-dessus de la SaôneFondée en l'an 43 avant J.C. par les Romains sur l’actuelle colline de Fourvière, la ville de Lyon est située entre Paris et la Côte d'Azur au coeur de la région RCathédrale Saint-Jeanhône-Alpes dont elle la capitale. Elle s'est développée grâce au marché de la soie dans les traboules de la Croix-Rousse, les cours des anciens quartiers des ouvriers et des tisseurs. À titre d'information, en 1850, on y trouvait 40 000 métiers à tisser.

Située dans le creux d'un vallon, Lyon est entourée par deux collines, soit : Fourvière et Croix-Rousse. La ville se distingue par ses deux fleuves, le Rhône et la Saône dont les eaux se rejoignent au sortir de cette agglomération.

C'est une ville d'histoire en raison de son centre religieux, politique et économique jusqu'au XVIe siècle. D'ailleurs, plusieurs rois y séjournèrent.

En 1998, les plus vieux quartiers de la vieille ville furent inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, rejoignant ainsi les plus beaux ensembles architecturaux du monde tel que Venise et Prague. Une bonne partie de ces quartiers sont zonés piétonniers. 

Cet ensemble architectural regroupe les quartiers suivants:  

Le Vieux Lyon, la Presqu'Île, la colline de Fourvière et la colline de la Croix-Rousse.  

Le Vieux Lyon est constitué des quartiers Saint-Georges au sud, Saint-Jean au centre et Saint-Paul au nord. Il s'étend entre la Saône et la colline de Fourvière. Le quartier Saint-Jean est le plus riche avec sa cathédrale Saint-Jean construite de 1180 à 1480 avec son architecture gothique.  La rue Saint-Jean nous fait découvrir des merveilles architecturales et historiques en plus d'être décorée par de belles terrasses.

La Presqu'Île est une langue de terre s'étirant du nord au sud entre la Saône et le Rhône. Avec ses grandes places splendides, ses  avenues commerçantes, ses multiples ponts, ses cafés et ses restos, c'est le véritable coeur commercial de Lyon.

Place Antonin PoncetPour les achats, on trouve de tout, dont la spécialités des coussins, sucreries faites de pâte d'amande fourrée de cacao, et des ateliers de soieries dont les artisans sont à l'oeuvre sous vos yeux.

Place Bellecour est le site central de la Presqu'Île ainsi que la plus grande place piétonne non seulement Le plus grand des théâtres Gallo-Romainde Lyon mais aussi de l'Europe. Au centre de cette Place, se dresse la statue équestre de Louis XlV, installée en 1825. C'est une réplique de la précédente qui a fondu en 1792. C'est aussi à cet endroit qu'est situé le bureau de l'Office de tourisme de Lyon.

À proximité de la Place Bellecour, la Place Antonin Poncet où se dresse le clocher de la Charité, unique reliquat du grand hôpital démoli.  Ce lieu de détente, près du Rhône, aligne une fontaine de jets d'eau et une terrasse de verdure où il fait bon flâner. 

La colline de la Fourvière, où est née Lyon, compte parmi les sites les plus riches de Lyon. 

On peut visiter le théâtre Gallo Romain qui comprend deux théâtres.  Le plus grand et aussi le plus vieux (10,000 places) fut construit vers l'an 15 avant J.C. À proximité, l’Odéon, petit théâtre (3,000 places) réservé à la musique, fut construit vers les années 100 après J.C.

Durant trois siècles, ce quartier sera au cœur de la vie collective de la cité.

Ces deux monuments furent abandonnés à partir du IIIe siècle après J.C. Toutefois, leurs vestiges ont été mis au jour et restaurés au cours de la première moitié du XXe siècle.

Aujourd'hui, ce superbe parc est un lieu privilégié de promenade. Au cours de la saison estivale, il s’anime  pour les spectacles du festival des « Nuits de Fourvière ».Basilique de Fourvière

Le magnifique musée Gallo-Romain, situé au même emplacement, est aussi accessible au public.

À quelques pas, la célèbre basilique Notre-Dame de Fourvière, avec ses traits de château, surplombe la ville avec une vue panoramique.  

D'une allure austère à l'extérieur, elle est richement décorée à l'intérieur. En effet, la nef fourmille de détails et d'ornements. 

Entrée d'une TrabouleDe là, on peut emprunter le sentier du rosaire. C'est un long chemin de verdure avec ses 1400 m qui serpente doucement et permet aux promeneurs de revenir dans le Vieux Lyon ou inversement. La couverture végétale est exceptionnelle avec ses arches de rosiers. L'ascension peut aussi se faire par le funiculaire qui joint la gare basse du quartier Saint Jean à la basilique.

La colline de la Croix-Rousse  est caractérisée par le tissage de la soie.  Pendant 150 ans, les habitants qu'on appelait "Canuts" (ouvriers de la soie)  vivaient de ce métier.  Aujourd'hui, le souvenir qu'on retient, provient de la "Maison des Canuts", atelier présentant des métiers anciens et faisant revivre le travail du tissage par les Canuts.

Mais d'où vient ce nom de la Croix-Rousse? Il doit son origine à une croix en pierre rousse, objet de conflit durant les guerres de religion et détruite par la suite. 

Rendu dans ce quartier, il faut se rendre sur la place de la Croix-Rousse pour admirer le Rhône et la Saône.

Au jardin des Chartreux nous avons aussi une très belle vue sur la Saône et sur une partie de la ville. 

Non loin, l'Amphithéâtre des Trois Gaules  où est exposé au centre de l'arène un poteau évoquant Sainte Blandine et les Martyrs de Lyon qui furent martyrisés en l'an 177 après J.C.Place des Terreaux

Cette colline est aussi caractérisée par ses fameuses traboules, mot d'origine latin « trans ambulare > passer à travers », désigne des passages presque secrets qui permettent de circuler d'une rue à l'autre en passant à travers les cours d'immeubles.  

Cette autre curiosité lyonnaise est un moyen de communication qui laisse découvrir une belle galerie, le charme d'un  escalier à vis, une tourelle ou une cour avec un jardin, sans emprunter les rues, réservant ainsi bien des surprises. 

Hotel de ville de LyonOn en compte 150 dans le Vieux-Lyon et dans le quartier de la Croix-Rousse. Faites-en l'essai; c'est une façon unique de découvrir toutes les facettes de ces quartiers. La majorité d'entre elles ne sont pas publiques car elles débouchent dans des cours privées, mais une quarantaine de ces passages étroits peuvent être empruntés par tout le monde.

Nous expérimentons donc une traboule qui débute au Boul. de la Croix-Rousse jusqu'à la Place des Terreaux, soit environ 700 mètres de long.

Place des Terreaux est considérée comme le coeur de l'animation à Lyon. Célèbre pour sa fontaine du « Char de la Liberté », crée par Bartholdi, cette place est mise en valeur par 69 micro-fontaines lumineuses. 

Cette vaste esplanade est aussi célèbre pour l'élégance des bâtiments de prestige qui la bordent: l'hôtel de ville achevée en 1672 et le musée des Beaux-Arts qui était un ancien couvent.   

Trompe-l'oeilEn arrière de l'hôtel de ville, se trouve la Place de la Comédie et la Place Louis Pradel qui valent aussi le détour.  

Non loin, il est agréable de se promener le long du Rhône qui est plus grandiose que la Saône parce que plus large et l'eau plus propre.Rue des Maronniers

À Lyon, certains murs  sont couverts de trompe-l'oeil! Voir un exemple au coin de la rue Platière et Quai de la Pêcherie. D'images fantastiques en personnages célèbres.  

On dit que Lyon est la 2e ville d'Europe après Berlin pour le nombre de peintures murales, plus de 180. Souvent, le thème abordé a un lien direct avec son quartier. 

Lyon, capitale de la gastronomie française, a vu naître son célèbre chef Paul Bocuse. Ce dernier a ouvert quatre brasseries  installées aux quatre points cardinaux de la ville. Chacune a sa cuisine basée sur la région dont elle porte le nom. 

C'est dans cette ville qu'on peut se délecter dans des restaurants typiques (19) appelée les Authentiques Bouchons Lyonnais, avec leur nourritures généreuses et leurs vins en pot. 

Le terme «bouchon» réfère à ces auberges de jadis qui signalaient, à l'aide d'un bouchon de paille accroché à leur enseigne, qu'on y servait du vin en dehors des repas.

On les nomme ainsi parce que l'on sert des mets d'autrefois, notamment la salade lyonnaise, salade frisée aux lardons, quenelle de brochet, tablier de sapeur, pieds de cochon, tripes, cervelas, bajoues de porc, saucissons de Lyon, andouillette lyonnaise, fromage de vache crémeux...  Ce sont vraiment des endroits à découvrir.  

Quant à nous, le bouchon "La Mère Jean", est notre destination.  Situé dans la belle rue de Marronniers, bordée de nombreuses terrasses, l'endroit est intime et chaleureux, en plus de nous servir une nourriture copieuse.

 

Cerdon

CerdonEn direction pour Annecy, nous bifurquons vers le petit village Cerdon (RN84) coincé entre deux pentes de coteaux escarpés sGite de Ginette et Gilbert Rossetur lesquels les vignes s'alignent parfaitement.   Pourquoi cette destination?  Un ami nous avait suggéré d'aller goûter à ce mousseux.  

En effet, plusieurs vignobles, implantés sur les pentes des collines entourant la vallée du Cerdon,  produisent leur célèbre vin rosé pétillant « Le Cerdon ».   

Nous nous laissons tenter en faisant un arrêt au Caveau-Crêperie du Cerdon où la propriétaire, Mireille Pettini-Bonnaty, nous fait goûter à son rosé.  Nous ne pouvons repartir sans faire un achat.  La propriétaire de ce commerce nous informe qu'elle est de la 7e génération. 

Chemin faisant,  nous passons par Nantua et Bellegarde-sur-Valserine.

 

Notre gîte

Nous arrivons finalement à notre gîte situé au 112 route des Borbas, 74370 Saint-Martin Bellevue, près d'Annecy.  

Les propriétaires, Ginette et Gilbert Rosset, (tél.: 04.50.60.35.65) nous accueillent chaleureusement.  On nous fait goûter à leur fromage, le Reblochon; quel délice!!!  Et que dire de notre gîte!  Situé au 2e étage, il est grand, propre et bien éclairé. Un endroit à retenir...

 

Annecy   

Une magnifique vue d'annecyIl est vrai qu'il fait bon y flâner dans le dédale des ruelles fleuries qui s'agencent autour des quais du canal de Thiou, le long de ses canaPalais de l'Isleux ou sur les rives d'un des plus beaux lacs d'Europe.

Annecy, avec ses canaux parcourant son coeur historique, est ainsi surnommée « la petite Venise des Alpes ». 

De quoi s'émerveiller avec cette combinaison d'un magnifique lac bleu, des montagnes spectaculaires et d'une ville médiévale fascinante.

Thiou, orné de ses ponts fleuris en arcade de pierres, baigne la ville pour se déverser dans  le lac d'Annecy. Et  de chaque côté, de petites ruelles piétonnes où s'alignent ses artisans aux boutiques pittoresques, ses belles terrasses et ses maisons de pierres aux couleurs du sud, qui attirent immanquablement le flot de touristes, même en ce 13 mai.

Au milieu du Thiou, le Palais de l'Isle demeure le monument le plus typique.  Ancienne maison seigneuriale construit au XIIe siècle sur une île stratégique, ce Palais servit de résidence au comte de Genève, devint par la suite un asile pour vieillards puis une prison redoutable. 

Par sa forme triangulaire, il évoque une galère amarrée dans les eaux calmes du Thiou.Annecy vue du Mont Veyrier

La porte "Sainte-Claire" est restée intacte avec ses gonds usés et son clocheton.  Elle débouche sur le faubourg Sainte-Claire, fermé à son extrémité par une large porte en ogive "La Porte du sépulcre" qui constituait une avant-défense de la cité.

La basilique de la Visitation, érigée sur une colline, semble veiller sur  la ville avec sa flèche blanche illuminée la nuit.

Le lac d'Annecy, coincé et ayant comme fond d'écran les hautes montagnes aux pics enneigés, offre aux visiteurs un décor époustouflant avec ses voiliers, sa promenade et ses petites communes qui s'échelonnent autour du lac.

À proximité, les deux magnifiques parcs "Champs de Mars" et "Jardins de l'Europe", reliés par le "Pont des Amours"  au dessus du Canal du Vassé, présentent une belle collection d'arbres centenaires.  Plusieurs sentiers et aires de repos ainsi que la plage attirent de nombreux résidents et touristes.

En soirée, le propriétaire de notre gîte nous invite à prendre l'apéritif avec eux pour fêter son 63e anniversaire.  Des hôtes vraiment  proches de leurs visiteurs...

À l'invitation de M. et Mme Rosset, nous les accompagnons à une randonnée pédestre au Mont Veyrier, d'une altitude de 1300 mètres.  Au sommet, c'est un extraordinaire balcon qui domine le lac, la ville et prolonge la vue très loin, sur les Bauges et les Aravis. 

De retour à la maison, les propriétaires nous servent un apéritif "Eau de Noix", produit par eux.  Franchement, ces gens sont attachants!

 

Aix-les-Bains

Abbaye vue en surplomb au belvédèreAix-les-Bains est situé au bord du Lac du Bourget, le plus grand lac naturel de France, dit-on...  

C'est l'endroit par excellence des stations thermales en raison du lac qui fonctionne comme un véritable régulateur thermique.  Il adoucit  ainsi la température pour en faire un micro climat; palmiers, oliviers, figuiers, etc. le confirment.

Le tour du lac offre un circuit magnifique avec ses points de vue et ses nombreuses plages.  

Comme attrait, l'Abbaye d'Hautecombe datant du XVIIe siècle, autrefois habités par des Cisterciens et bénédictins, est un site à découvrir.  C'est un chef d'oeuvre de style gothique où plus de 50 monuments funéraires de princes et princesses qui furent enterrés à Hautecombe. Fontaine des éléphants

Aujourd'hui, c'est un lieu de réflexion et de prière.  Un belvédère nous permet d'admirer l'Abbaye du haut de la route.

 

 

 

Chambéry

Cette ville fut la capitale des princes de Savoie du XIIIe au XVIe siècle. 

Elle a aussi inspiré beaucoup d'écrivains, tel Jean-Jacques Rousseau.

Le Vieux Chambéry offre un riche patrimoine architectural à découvrir. Pour ce faire, il favorise des rues piétonnes dans ce secteur sauvegardé.

La fontaine des Éléphants est le monument le plus populaire de la ville.  Elle a été élevée en 1838 à la mémoire du général de Boigne dont la statue s'élève sur le monument, pour ses exploits de guerre aux Indes. 

Le théâtre Charles-Dublin, la cathédrale Saint François de Sales et le Château des Ducs de Savoie sont aussi des bâtiments de grande valeur dans cette ville de culture.

 

Chamonix

Parc fleuri de Chamonix en ce 16 mai Quel décor que cette route qui s'enfonce lentement dans une vallée des Alpes, la plus importante chaîne montagneuse d'Europe, pour finalement atteindre Chamonix!

Cet endroit de villégiature, auréolé par le majestueux massif du mont Blanc qui est le point culminant, se situe à 1042 m d'altitude au cEntrée de la Grotte de Glaceentre des plus beaux et plus spectaculaires paysages des Alpes. 

Capitale mondiale de l'alpinisme, Chamonix et le massif du Mont-Blanc (4 808 m). illustrent très bien la vocation touristique internationale de la Haute-Savoie.

De nombreuses rues piétonnes permettent aux visiteurs de découvrir les charmes de cette petite ville de 10 000 habitants environ. 

Une des principales attractions est la Mer de Glace, à une altitude de 1913 mètres et considérée le plus grand glacier français.  Pour s'y rendre, le train à crémaillère "Chemin de fer Chamonix/Montenvers", en opération depuis 1908, permet d'y accéder. 

 La durée du trajet est à moins de 50 minutes. Le train franchit les cinq kilomètres et gravit les 900 mètres de dénivellation qui séparent Chamonix du Montenvers en zigzaguant dans la montagne.

Aujourd'hui, c'est plus de 600 000 visiteurs que le chemin de fer achemine annuellement au Montenvers.

Au sommet, vous avez une vue imprenable sur une partie de cette mer, longue de 7 kilomètres et de 200 mètres d'épaisseur, pouvant dépasser parfois 400 mètres.  De là, la télécabine vous descend au glacier, soit 200 m plus bas. 

À proximité, la célèbre Grotte  sculptée dans la Mer de Glace attire plus de 140 000 touristes dont la curiosité est d'aller voir ce qui se trouve à l'intérieur. La grotte est en fait un tunnel (60 mètres de long, 2,2 mètres de hauteur et 2,5 mètres de largeur) auquel sont rattachées des pièces contenant des sculptures de glace et certains personnages emblématiques.

Une visite incontournable...

L'autre attraction majeure est l'Aiguille du Midi, pic rocheux à plus de 3800 m d'altitude.  Comme les nuages sont momentanément présents ce qui empêche d'admirer un panorama grandiose,  nous devons renoncer à prendre le téléphérique. 

 

Le Plateau des Glières

Monument de la ResistanceAu coeur de la Haute-Savoie, non loin de Thorens-Glières, se niche le Plateau des Glières, symbole de la Résistance française. Lors de la 2e guerre mondiale, des français ont combattu dClochette au coues allemands sur ce plateau.

À découvrir  le Monument National de la Résistance, représentant un oiseau aux ailes brisées ainsi le sentier historique. 

L'artiste de ce Monument National est Émile Gilioli (1910-1977). Cette information nous est parvenue d'un membre de sa famille.

Quant au plateau lui-même, voici une petite anecdote: "arrivés au sommet de ce paysage bucolique, nous entendons une musique.  D'où vient t-elle?  Quelle n'est pas notre étonnement de constater que ce bruit musical origine d'un carillon multiple de sonnailles, c'est-à-dire des clochettes attachées au cou d'un troupeau de vaches qu'elles font tinter en broutant l'herbe"! Une surprise qui nous fait vibrer dans cette plaine verdoyante.

Il faut bien écouter le tintement des cloches car chacune d'elle a un son différent, grave ou aigu. Il indique au berger où se trouve le troupeau ou une bête égarée.

 

L'existence du Reblochon

Nous arrêtons à Thônes, capitale du Reblochon, plus précisément à la coopérative, endroit où l'on fabrique et vend ce délicieux fromage. 

Le reblochon existe depuis le XIIIe siècle dans la vallée de Thônes.

A cette époque, le fermier qui louait un alpage devait au propriétaire un prorata à la quantité de lait produite. Cependant, le jour où le propriétaire venait mesurer la production, le fermier pratiquait une traite incomplète. Dès le départ du propriétaire, on achevait de traire les vaches. 

Ce lait de seconde traite (RE-BLOCHER: pincer le pis de vache une deuxième fois), très gras, était aussitôt employé à fabriquer le reblochon.

Fait de lait cru et entier, c'est un produit local qu'il faut absolument goûter  si vous allez en Haute-Savoie.

 

La Clusaz

La ClusazRoute du col des AravisChemin faisant, nous passons par La Clusaz, station de ski très renommée, au coeur du massif des Aravis. C'est le dernier village de la haute vallée de Thônes, situé à une altitude de 1039 m.

Le nom de La Clusaz trouve son origine dans le mot cluse (défilé, chemin resserré entre deux montagnes).

Cet authentique village de montagne, célébrera en 2007, ses 100 ans de sports d’hiver.

Non loin, se trouve le Col des Aravis avec sa superbe route en lacet et ses kiosques de souvenirs.  C'est un paysage élégant à découvrir avec son sommet, la Pointe Percée qui culmine à 2750 m.

 

 

 

 

Retour à notre gîte

Comme c'est la dernière nuit à notre gîte, les propriétaires, M. & Mme Rosset nous invitent à souper.  Les mets de la Haute-Savoie sont à l'honneur avec une "tartiflette" composée de pommes de terre, lardon fumé et un "reblochon" entier et de la crème.  Le tout accompagné d'un vin local "La Moudure".  Comme dessert, un gâteau savoyard avec fraise et crème. 

Lors de notre départ pour la Suisse, on nous donne une gelée de Coing, un fruit local produit par eux.  Un gîte à se souvenir...

 

Yvoire

La porte de Nernier à l'ouestLe bourg fortifié d'Yvoire  figure parmi "Les Plus Beaux Villages de France". Il a d'ailleurs gagné le Grand Prix National de fleurissement en 2001. Il célèbrera son 700e anniversaire en 2006.

C'est un ancien village de pêcheur, érigé au XIVe siècle sur un promontoire de la rive sud du lac Léman. Il est situé dans la région de Rhône-Alpes.

Pittoresque village médiéval du département de la Haute-Savoie, il est ceinturé par de solides remparts  comportant deux portes d'entrée datant de 1318; la porte de Rovorée à l'est et la porte de Nernier à l'ouest. 

Il subsiste de cette époque des vestiges essentiels tels que le château, des portes et les remparts.Port d'Yvoire

Blotti au pied de son château, c'est en parcourant ses ruelles que Yvoire nous imprègne automatiquement par  le poids de son  histoire en plus de nous offrir un  splendide panorama sur le lac. 

Les habitations sont étroites et profondes, s'expliquant par le fait qu'au Moyen-âge, elles étaient taxées selon la largeur de la façade.

Château d'YvoireLes fleurs sont omniprésentes dans les ruelles descendant au lac, où jalonnent boutiques et terrasses, persuadant les visiteurs de flâner dans un environnement chaleureux.

Quant au château, construit au XIVe siècle par Amédée V, il fut presque totalement détruit vers 1591. Il restera sans toit pendant 350 ans.

Cette masse imposante exprime bien sa fonction militaire en vue d'assurer la surveillance du lac et repousser tout assaut de ses voisins français et bernois.

C'est seulement entre 1919 et 1939, sous l'impulsion de Félix d'Yvoire que le château a pris son aspect d'antan, avec son ancien donjon flanqué de deux tourelles en encorbellement, sa nouvelle toiture, son mur d'enceinte et ses fossés. 

Propriété de la famille d'Yvoire depuis 1655, il n'est malheureusement pas ouvert aux visiteurs. On a toutefois accès au jardin des Cinq-Sens aménagé dans l'ancien potager du château.

 

Thonon-les-Bains

Chateau de RipailleThonon-les-Bains est une ville-jardin réputée pour ses thermes. Splendide marina de Thonon-les-bains

Elle est construite sur deux niveaux:  La partie basse, avec son port et sa promenade le long du lac Léman; la partie haute, avec son vieux centre-ville, ses rues piétonnes et ses agréables belvédères fleuris, offre une vue panoramique sur le lac et la côte Suisse.

Autour de la fontaine majestueuse du centre ville et de la petite place faisant face à la basilique Saint-François  de Salle, le quartier historique est très sympathique.

Le boulevard de la Corniche nous offre une belle balade en nous faisant traverser une succession de parcs publics.

À la sortie est de Thonon, le Château de Ripaille se déploie avec son architecture médiévale érigée en 1434. C'est un lieu à ne pas rater car il est considéré comme étant l'un des plus beaux joyaux architecturaux de la région.   

Cette imposante demeure et forteresse redoutée avec ses tours alignées fut construite par le premier duc de Savoie.  

Ce vaste et remarquable domaine, situé au bord du Léman, est composé d'un vignoble et d'un arboretum regroupant 58 essences exotiques différentes et d'une berge naturelle.

 

Evian-les-bains

Promenade sur les rives du Leman a Evian-les-BainsEvian, petite ville construite en amphithéâtre et adossée au massif des pré-alpes du Chablais près du lac Léman, est la ville d'eau par excellence dont elle tire sa richesse. C'est le berceau de l'eau minérale naturelle, connue dans le monde entier, en plus de posséder l'une des plus belles pelouses de France.

Evian présente à ses visiteurs l'image d'un charme incontestable avec son casino, ses riches immeubles et sa superbe promenade bordant les rives du lac Léman, sans oublier son circuit historique balisé.

En ce 19 mai, nous voilà rendu au passage de la frontière suisse à Saint-Gingolph, adossé aux hautes montagnes des Alpes encore enneigées.

 

FRANCE

           
 

SUISSE

         
   

FRANCE

       

 BELGIQUE

Menu

   Accueil