FRANCE    

 

 

                                 Drapeau de l'Alsace

Région de l'Alsace

Au terme de notre visite de la ville de Bâle en Suisse, nous entrons en France par l'Alsace, en ce premier juin.

Cette étroite région est bordée à l'est par le fleuve Rhin et l'Allemagne et à l'ouest, par les monts Vosges qui la séparent de la région de la Lorraine.

"Le vin est la partie intellectuelle d'un repas. Les viandes et les légumes n'en sont que la partie matérielle".

Dixit: Alexandre Dumas

La plaine d'Alsace est reconnue comme un terroir d'exception pour les vignobles. Elle les abrite depuis le IIIe siècle. 

Protégée des influences climatiques par le massif vosgien, cette plaine bénéficie d'un climat plus doux et du meilleur ensoleillement.  En plus, la température pluvieuse est l'une des plus faible de France.  Ces deux combinaisons sont donc propices à la maturation des raisins.

Avant d'aller découvrir la Route des Vins d'Alsace, nous partons à la découverte des trois principales villes. 

Mulhouse

Temple protestant de MulhousePlace de la Réunion dans le Vieux Mulhouse est le véritable coeur de cette ville.  Elle est entourée du temple protestant Saint-Étienne, de l'hôtel de ville et d'anciennes maisons du XVe siècle aux belles façades colorées.

À l'entrée du temple, un bénévole nous résume l'histoire de ce bâtiment.  Érigé au XIVe siècle, il fut démoli au XVIIIe siècle car on doutait de sa solidité.  Il fut reconstruit en utilisant toutefois les très beaux  vitraux de l'ancien temple.  C'est un lieu incontournable.

L'hôtel de ville (1552), avec ses dorures et peintures en trompe-l'œil , attire l'attention.  À l'intérieur, on peut visiter gratuitement le musée historique, l'un des plus riches de la région.  Aussi, un film résumant les principaux musées de Mulhouse.

Le musée national de l'automobile a une fabuleuse collection de 500 voitures anciennes.

La Tour de l'Europe est impressionnante avec ses 31 étages et surmontée d'un restaurant panoramique.  Ses trois côtés concaves représentent la rencontre entre 3 pays, soit France, Suisse et Allemagne.

Colmar

La place du Koifhus

Située à mi-chemin entre les villes de Mulhouse et Strasbourg et blottie entre les premières pentes des Vosges et le Rhin , Colmar (67,000 habitants) est la capitale des vins d'Alsace et à caractère purement alsacien.

 C'est une étape incontournable en raison de son centre historique qui possède un charme "fou". Ville de taille moyenne, de nombreux monuments ont été érigés. En plus, ses quartiers sont attrayants à visiter. Une halte s'impose pour découvrir cette ville d'art et d'histoire qui constitue une des richesses de l'Alsace.

Pour la connaître davantage, un seul conseil: marchez... marchez... dans ses ruelles sinueuses. Au total, quelques 45 édifices sont classés sur l'inventaire des monuments historiques.

Maison des TêtesSes nombreuses églises médiévales et ses maisons à colombages font la beauté et la renommée de cette ville et sont très appréciés des touristes.

C'est à cet endroit que le célèbre artiste "Frédéric auguste bartholdi", auteur de la statue de la Liberté, a vu le jour le 2 août 1834. Il a parsemé Colmar de fontaines et de statues, qu'il voulait toujours plus belles et plus attrayantes.  Maison des Arcades

Levez les yeux afin d'y admirer ces jolies demeures aux façades colorées quadrillées de pans de bois, poutrages qui soutiennent des encorbellements, portes habillées avec raffinement, fenêtres à petits carreaux, vitraux ouvragés, balcons ornés de dentelles de bois, clochetons et hauts pignons de tuile.

Dans la Grand'rue et plus spécifiquement au numéro 84, nous pouvons admirer une des plus pittoresques maisons à pans de bois, avec double encorbellement au 1er et 2e étage.

L'Ancienne Douane, bâtiment construit en 1480, fut jadis le siège administratif et économique de Colmar. Aujourd'hui, ce lieu sert de réunion pour les députés. Autour de cette place, de magnifiques maisons colorées à colombages se découvrent.

Sans oublier la "Maison des Arcades" flanquée aux angles de deux tourelles octogonales. Située à côté du temple Saint Mathieu, ce magnifique bâtiment  était le lieu d’habitation du pasteur. Le passage, percé d’arcades, contient quelques boutiques.

La belle "Maison des Têtes" est un autre incontournable car elle est certainement la plus remarquable de Colmar. Construite en 1609 par un riche marchand, elle doit son nom aux 111 petites figures grimaçantes sculptées dans la pierre que l'on  admire jusque sur son pignon. C'est un des grands classiques de la visite de Colmar.Magnifique enseigne du boulanger

En outre, le pignon de cette pittoresque maison est coiffé d'une statue en bronze, représentant "Le Tonnelier" alsacien, sculpté par Bartholdi. Sans doute pour commémorer le siège d'une halle aux vins.

Une autre enseigne originaleLa "Maison Pfister", (angle des rues des Marchands et Mercière)  construite en 1537 de conception médiévale, est la plus belle maison de Colmar. Cet édifice à deux étages est orné d'un oriel d'angle, d'une balustrade en bois et d'une tour octogonale.

Dans les rues des Marchands, des Serruriers et des Boulangers, portez une attention aux nombreuses enseignes de métier finement ouvragées et aux écussons gravés au liteau des portes.

La Collégiale Saint-Martin, construite entre les XIIIe et XIVe siècles, ne passe pas  inaperçue avec son imposante architecture gothique en Alsace. Elle culmine  à 71 mètres. 

Le quartier des tanneurs nous montre quant à lui ses hautes maisons bien restaurées dont les étages supérieurs servaient autrefois de séchoirs à peaux.

Une balade le long du "Quai de la Poissonnerie" sur les rives de la Lauch ou en barque, nous fait voir l'un des plus beaux ensembles de maisons à colombages à pans de bois, aux couleurs gaies de la ville. Autrefois, c'était le centre névralgique de la pêche et de la vente du pCanal de la petite venise à Colmaroisson.Retable d'Issenheim

Il ne faut pas oublier de visiter le quartier pittoresque et romantique de la "Petite Venise" avec ses canaux de l'ancien village des pêcheurs et ses petits ponts que l'on appelle "un village de carte postale" tellement il a pu conserver tout son charme. 

Pour contempler davantage, pourquoi ne pas emprunter une barque à fond plat pour vous promener au fil des canaux!!! On peut aussi y faire une visite guidée sur la rivière Thur.

Parmi ses différents et nombreux musées, il s'y trouve le célèbre musée d'Unterlinden, installé dans un ancien monastère de dominicaines du XIIIe siècle. La visite propose une riche collection de peintures du Moyen-Âge et de la Renaissance.

Il est essentiellement connu pour abriter le célèbre retable d'Issenheim, un des chefs-d'oeuvre de l'art religieux du XVIe siècle. C'est la plus belle pièce du musée. Il représente la crucifixion du Christ. Il constitue l'un des musées des Beaux-Arts les plus visités en France.

Cette oeuvre monumentale et saisissante, de réputation mondiale, est l'oeuvre du peintre Mathias Grünewald, réalisée en 1512.Michel Lamouche, Colmar

Rencontre d'un internaute

Lors de la préparation de notre voyage en Alsace, Michel Lamouche que j'avais connu via Internet, nous avait recommandé des endroits intéressants à visiter.  

Demeurant à Colmar, nous faisons connaissance en se donnant rendez-vous dans un café-terrasse.  

C'est pour nous un moment privilégié de pouvoir faire une telle rencontre ce qui permet d'en apprendre davantage sur la région. 

Merci beaucoup Michel pour toutes les informations que tu nous as transmises. 

Strasbourg

Eglise Saint PaulSiège du parlement européen et surnommé la «Petite France», Strasbourg est presque une île, entourée par la rivière Ill.

Métropole intellectuelle et économique de l'Alsace, Strasbourg ne laisse personne indifférent avec son riche patrimoine architectural, ses balades pittoresques et ses plaisirs gourmands. Promenade sur l'Ill

Et voilà pourquoi le Vieux Strasbourg a été inscrit à l'Unesco en décembre 1988. 

Cette ville est  piétonnière dans les quartiers autour de la Place de la Cathédrale et de la Petite France.  La balade à pied permet de mieux  apprécier cette riche ville d'art, avec ses belles maisons à colombages et ses ponts illuminés la nuit.

Afin d'avoir un premier aperçu de cette cité, nous prenons une visite guidée par une promenade fluviale sur l'Ill, avec départ à la Place du Marché aux Poissons.  

Le circuit est idéal car il cerne le quartier historique.  Cette voie navigable est des plus animées, avec ses ponts pivotants pour laisser passer les bateaux et ses quais où il fait bon se balader.

Connaissant maintenant les principaux points d'intérêt, notre balade piétonnière nous dirige plus facilement aux endroits qui ont retenu notre attention.   

Place de la Cathédrale est évidemment l'endroit où se retrouve les touristes.  3 des 4 tours surplombant l'Ill

La cathédrale Notre Dame, construite en grès rose à partir de l'an 1176 pour se terminer en 1439, est un joyau de l'art gothique.  Avec sa flèche de 142 mètres de haut, cet édifice permet de repérer facilement le vieux Strasbourg. Maison Kammerzell sur Place de la Cathedrale

À l'intérieur, le touriste est immanquablement attiré par l'horloge astronomique, construite au XVe siècle. À ce moment, elle faisait partie des sept merveilles de l'Allemagne. Le jeu des objets figurant des personnages s'ébranlent au complet et sonnent tous les jours à 12h30.  À cet instant, on peut voir les apôtres défilant devant le Christ.

Moyennant un prix d'entrée d'environ 4 euros, on vous permettra de gravir les 332 marches ce qui nous amène à une plateforme d'observation qui procure un coup d'oeil imprenable sur les toits de la ville.

La Maison Kammerzell (1589), érigée autour de cette place, présente une façade originale en bois sculptée. Les murs intérieurs sont ornés de magnifiques fresques ce qui en fait un joyau de la ville. Pour un repas à saveur historique, c'est un établissement incontournable pour qui recherche l'authenticité.Place Klebert

La Petite France est un de ses plus vieux quartiers et le mieux conservé du Vieux Strasbourg, par le  fait même, le plus pittoresque.

Ses ruelles offrent une succession de maisons à colombages et aux grands toits inclinés. Autrefois, c'était le quartier des meuniers, des pêcheurs et des tanneurs.

 Les Ponts couverts est une enfilade de trois ponts enjambant les  bras de l'Ill, gardés  chacun par une tour carrée qui est le reste des anciens remparts du XIVe siècle.  Ces quatre tours étaient autrefois reliées par des ponts de bois couverts. 

Sur la terrasse au-dessus du barrage Vauban, on offre un superbe panorama de ces tours, le quartier de la Petite France et la cathédrale. 

La Place Kléber est la plus célèbre place de Strasbourg.  Au centre, la statue de Kléber fut érigée en l'honneur de son rôle actif dans l'armée.  Sous la statue, reposent les restes du héros. 

Route des Vins d'Alsace

Cette région dispose de la plus ancienne route des vins de France. La Route des Vins, c'est une destination qui se prépare à l'avance, guide en main. Un aperçu de cette route

Parterre de fleurs dans la cour de notre giteNous voulons vraiment découvrir le charme et l'harmonie de la plus belle Route des Vins au monde.  Pour ce faire, nous avions loué un gîte pour une semaine dans la petite commune médiévale de Bergheim.

Située à mi-chemin et à proximité de Colmar, nous pouvons rayonner facilement dans et autour de ces villages de vignobles remplis de surprises. 

Notre gîte est une petite maison construite à l'arrière de la résidence du propriétaire.  Nous avons, par le fait même, accès à leur cour qui, en plus d'être jolie, est tranquille.   La propriétaire, Mme Frey est d'une gentillesse exceptionnelle.  Nous sommes à nouveau gâtés.

Thann est la porte d'entrée sud de cette  route qui relie ses vignobles et ses 67 communes sur 170 kilomètres jusqu'à  Marlenheim, la porte d'entrée nord, tantôt à flanc de montagnes, tantôt au creux des vallées, à travers quelques 10,000 vignes.  

Elle nous entraîne à la découverte des vins d'Alsace, tel que: riesling, gewurztraminer, sylvaner, pinot blanc, muscat d'Alsace, pinot noir...

Il faut donc prendre du temps pour découvrir le charme et l'histoire de cette route.Nid de cigogne a Kaysersberg

Tres vieille croix avec le Christ, le long de la Route des VinsNous sommes ébahis devant ces vignes situées au pied des Vosges.

Les Alsaciens ont aussi l'habitude des boîtes à fleurs plantées de géraniums rouges qui dégringolent d'une fenêtre à l'autre et d'un étage à l'autre.

Les 67 villages fleuris, entourés de leurs vieux remparts, cachent leurs ruelles admirables, leurs enseignes baroques, leurs maisons à colombages et leurs églises romanes, sans oublier les ruines de châteaux du Moyen Age.

Et si vous voulez goûter à un vin mousseux régional, demandez une bouteille de Crémant d'Alsace; on le produit par la méthode d'une seconde fermentation en bouteille, inventé par le vignoble «Dopff "Au Moulin"», situé à Riquewihr.  Ce mousseux  connaît, aujourd'hui, un engouement fort apprécié.

Au cours de cette visite, on découvre des habitants hors de l'ordinaire car nous sommes au pays des cigognes et de leurs nids géants installés sur les toits de différentes bâtisses. 

Pourquoi ces nids sont perchés si haut? Selon l'information, à cause des lignes de haute tension, des pesticides et de la chasse, les cigognes risquaient de disparaître d'Alsace. Un programme de réintroduction a donc été mis sur pied en installant des bases pour les inviter à y faire leur nid. Le programme semble avoir donné d'excellents résultats jusqu'à maintenant car, souvent les cigognes migratrices viennent rejoindre leurs consoeurs sur les toits.Office du tourisme

Partons maintenant à la découverte de quelques uns de ces beaux, riches et célèbres villages alsaciens qui jalonnent cette route et ravissent l'oeil des visiteurs...

Thann

Cimetiere des soldats français

Notre première incursion débute à Thann, situé à l'entrée de la vallée de la Thur.

Ce village possède un joyau de l'art gothique en l'Alsace.  L'Abbatiale Saint-Thiébaut a un style flamboyant avec sa flèche ajourée et son grand portail de  plus de 450 personnages. 

L'office de tourisme est situé dans un magnifique bâtiment à colombages avec oriel, construit au XVIe siècle.  

Un imposant cimetière français existe à Cernay, à proximité de Thann.  3700 soldats furent enterrés, suite aux guerres de 1914-1918 et 1939-1945.

Bergheim

Remparts de BergheimNous acceptons l'invitation des propriétaires de notre gîte d'aller marcher avec eux dans Bergheim, érigé au XIVe siècle.  

Cette petite commune fortifiée,  avec son mur d'enceinte médiéval bien conservé et flanqué de trois tours rondes,  a été miraculeusement épargnée par les deux guerres mondiales.  

Elle figure ainsi parmi les endroits les mieux conservés et les plus typiques d'Alsace.

Près de l'entrée fortifiée (Porte Haute), il faut remarquer  son immense tilleul, datant du XIIIe siècle.

Le cimetière militaire allemand de Bergheim, situé sur la colline du Grasberg, surplombe Bergheim et la plaine d'Alsace.  

5300 allemands y furent enterrés, suite à  la guerre de 1939-1945.Oriel en bois Sculpte, classe monument historique

Ribeauvillé

L'entrée de ce village attire et ravit l'oeil du visiteur avec son parc et ses nombreux jardins de fleurs.

Ribeauvillé est connu pour sa rue principale "Grand'Rue", très pittoresque avec ses maisons à colombages abondamment fleuries.  

Au numéro 14, un oriel en bois sculpté, représente l'annonciation.  La rareté de l'ouvrage lui a valu d'être classé Monument Historique.

La Tour des Bouchers, pittoresque monument, doit son nom à l'abattoir qui se trouvait à ses pieds.

Plusieurs tours d’enceintes médiévales sont conservées.  L'une d’elles tient en équilibre une des plus pittoresques demeures des cigognes avec ses occupantes.

Mais d'où vient ce nom "Ribeauvillé"? Au Moyen-Âge, l'endroit était le siège de la Seigneurie de la famille des Ribeaupierre, d'où le nom de la ville de Ribeauvillé. 

Zellenberg

Zellenberg, étant construit sur une colline en plein vignoble, nous avons un superbe panorama sur la plaine d'Alsace et sur la commune de  Riquewihr.

Riquewihr

Riche maison avec un oriel et un haut pignonLe village médiéval de Riquewihr, la perle du vignoble alsacien connu pour son architecture préservée et blottit au pied des Vosges, reçoit deux millions de visiteurs par an. 

En se promenant dans les ruelles pavées, le visiteur découvre un musée vivant des maisons alsaciennes du XVe au XVIIIe siècle, par leur variété et leur ornementation, en plus d'admirer les nombreux puits, oriels et fontaines sans oublier les immenses nids de cigognes. C'est aussi l'un des  endroits produisaPorte "Le Dolder"nt des meilleurs vins d'Alsace.

De belles enseignes signalent différents corps de métiers.

Le Dolder, construit en 1291, est l'ancien beffroi qui du haut de ses 25 mètres domine Riquewihr. Aujourd'hui, en plus de servir comme porte d'entrée ouest du village et donnant accès à la rue principale du Général de Gaulle, il abrite un musée des vignerons. 

De cette rue du Général de Gaulle se greffe les ruelles étroites et fleuries qui nous font découvrir des demeures bourgeoises, des colombages sculptés, d'oriels, de cours intérieures agrémentées de vieux puits.

Vous pourrez aussi visiter la Tour des Voleurs qui abrite les anciens cachots. Cette tour, haute de 18 mètres, abrite une chambre des gardiens, une salle des tortures et des oubliettes.

L'Obertor, porte d'entrée est, fut construite avec la deuxième enceinte de la cité au XVIe siècle.  À remarquer sa herse à la place de l'ancien pont-levis. 

Au coin des rues du Général de Gaulle et des Écuries, est érigé un beau pignon à pans de bois sculptés (1561).

Dans la ruelle des Écuries, il faut voir le musée de la Diligence avec son enseigne très typique. 

En visitant la rue de la Couronne, notre regard se porte inlassablement sur une riche maison (1610) avec un oriel et un haut pignon.

Et si vous voulez visiter sans marcher, prenez "le petit train de Riquewihr" avec son tour commenté.Kaysersberg

Kaysersberg

Kaysersberg est la ville natale du docteur d'Albert Schweitzer.  Maison Loewert

Ce lieu, au cachet médiéval situé à l'entrée de la vallée de la Weiss et au centre de la Route des Vins, est évidemment très fréquenté.

Son église du XIIe siècle mérite une attention avec son retable en bois de 1518.

Ses nombreuses constructions du passé en font l'une des plus jolies villes parmi les cités du vignoble alsacien.

Parmi les vieux et  beaux  bâtiments, il y a la Maison Bohn à pan de bois sculptée (1601), la Maison Loewert avec colombage et oriel d'angle (XVIe et XVIIIe siècle).

Sur la rue du Général De Gaulle, on peut admirer la maison où naquit et vécut Albert Schweitzer. Ce dernier consacra une grande partie de sa vie aux malades du Gabon. C'est ainsi qu'il fonda en 1913 un hôpital de brousse à Lambaréné (Gabon).

En 1952, il reçut le prix Nobel de la paix. Il est décédé à l'âge de 90 ans en 1965.Dr. Albert Schweitzer

Le Pont fortifié construit en grès rose en 1514 où l'on peut admirer la rivière La Weiss qui traverse cette commune. 

Les ruines du château des " Hohenstaufen", édifié au XIIIe siècle et surplombant la commune, mérite bien le détour.  Un superbe panorama nous attend sur Kaysersberg et la vallée de la Weiss.

À proximité, la vallée de Munster est l'endroit tout désigné pour goûter au fromage Munster.

Wettolsheim

À Wettolsheim, on peut voir la réplique de la grotte de Lourdes, construite en 1912.

Mont Sainte-Odile

Jardin du Mont Sainte OdileUn peu en retrait de la "Route des Vins", on peut atteindre cet endroit via la commune de Barr.

À 763 mètres d'altitude, c'est le 2e plus haut sommet d'Alsace et l'un des plus importants.  

Pendant 11 siècles, il fut le siège d'un important monastère.

Aujourd'hui encore, c'est un lieu de pèlerinage très fréquenté.  Les bâtiments sont en grande partie ceux de l'ancien couvent, actuellement transformés en hôtellerie.  Dans la chapelle Sainte Odile, repose  les reliques de la Sainte.  À la terrasse nord-est, un superbe panorama s'offre aux visiteurs sur la plaine d'Alsace.  

Le long d'un sentier contournant le rocher sur lequel est construit le monastère, on découvre un chemin de croix en céramique, accroché dans le roc.

Château du Haut-Koenigsbourg

Entrée du chateauVue du chateau d'une tourelleLe Haut-Koenigsbourg est à l'Alsace ce que le mont Saint-Michel est à la Normandie.

S'il y a un endroit que l'on doit découvrir, c'est bien le Haut-Koenigsbourg, un des châteaux forts le plus visité de France. Sa visite constitue un véritable plongeon dans l'univers moyenâgeux.

Bien avant d'arriver au château, on l'aperçoit au loin perché sur un  éperon rocheux à plus de 700 mètres d'altitude dans les Vosges, il domine la plaine d'Alsace et la petite ville de Sélestat de toute sa masse de grès rose. On peut l'atteindre à partir de Bergheim ou Ribeauvillé.

Existant  depuis le XIIe siècle et remarquablement restauré au début du XXe siècle par Guillaume II, empereur allemand, il conserve l'aspect d'un grand château féodal et sa splendeur d'antan.

Il est célèbre pour abriter, dans les salles des chevaliers et de banquet, plusieurs collections d'armes, de meubles du XVe au XVIIe siècle, des objets anciens, ainsi que des peintures monumentales retrouvés au cours des fouilles menées sur le site.   

Le guide nous informe que parmi les 300 châteaux en Alsace le Haut-koenigsbourg est le plus spectaculaire et le plus visité.  Une visite guidée est fortement conseillée.  

Route des Crêtes

Cette Route des Crêtes  qui passe au-dessus du massif des Vosges, est située à cheval entre la Lorraine et l'Alsace.  Créée pendant la guerre de 1914-1918, sChamp de bataille du Vieil-Armandon but était d'assurer la logistique et la défense sur le front des Vosges.  Longue de 83 kilomètres, elle s'étend du Col du Bonhomme à Thann.

Aujourd'hui, le visiteur admire, grâce à cette route panoramique et sinueuse, les paysages grandioses de la chaîne des Vosges, ses cols, ses lacs, ses fermes-auberges et ses montagnes dénudées.

Parmi les endroits à visiter,  l'un des plus célèbres des champs de bataille, celui du Vieil-Armand (Hartmannswillerkopf) mérite absolument le détour.  

C'est un lieu de pèlerinage évocateur et touristique.  En effet,  ce promontoire du massif vosgien a été pendant la guerre de 1914-1918 un champs de bataille des plus meurtriers, soit 30,000 morts français et allemands.  

Un monument fut érigé au-dessus d'une crypte renfermant les ossements de 12,000 soldats inconnus.  En arrière, le cimetière de Silberloch renferme les tombes. 

Depuis 1921, ce site est classé monument historique, attirant chaque année des centaines de milliers de visiteurs. 

 

Région de Lorraine

De l'Alsace, notre périple se poursuit en Lorraine afin de visiter la ville de Nancy.  Nous logeons à proximité dans un petit hôtel de campagne "La Lorette", à Champenoux.  Les bâtiments font partie d'une ancienne ferme incendiée pendant la guerre 1914-1918  et reconstruite en 1926.  Nous sommes choyés de l'excellente cuisine régionale, et ce, à prix abordable.

Au cours de ce voyage, nous apprenons que la Mirabelle est le fruit-symbole de la Lorraine.  C'est une petite prune produite par le mirabellier.  C'est la seule région au monde où il y a une aussi forte densité de mirabelliers.  Elle produit chaque année quelques 40.000 tonnes de mirabelles.  On ne peut pas passer en Lorraine sans y goûter...  

    Nancy L'Arc de Triomphe de la Place Stanislas

Grille en fer forge réhaussee d'orIl y a peu de villes au monde qui ressemble à Nancy.  Le coeur de la cité, c’est bien sûr la célèbre "Place Stanislas" (magnifique site de Pascal Mary) et son ensemble architectural pour lequel cette cité figure au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis plus de 20 ans.

Sous le règne de Stanislas surnommé "le Bienfaiteur", Nancy devait atteindre le summum de sa splendeur en tant que Ville d'Art et d'Histoire, au XVIIIe siècle. 

Stanislas était roi de Pologne quand ses sujets lui ont montré la porte. Se retrouvant en Lorraine, il fit de Nancy une capitale intellectuelle. 

Pour réaliser son but, il passa 30 ans à enrichir sa ville, dont la construction d'une place majestueuse qui porte son nom, grâce aux meilleurs architectes et artistes du moment. 

Lieu prestigieux pour les rassemblements à l'occasion d'évènements d'importance, c'est sur cette place que se dresse l'Hôtel de Ville, l'Opéra-Théâtre, l'Arc de Triomphe et le mPalais Ducal abritant la statue equestre du Duc Antoineusée des Beaux-Arts.  

Magnifique roseraie dans le Parc de la PepiniereAu centre, est érigée la statue du grand homme (Stanislas), montrant du doigt l'Arc de Triomphe.  Les grilles majestueuses qui relient les édifices de la place, construites en fer forgé rehaussées d'or, sont renommées par leur beauté ce qui a valu à Nancy le surnom de " ville aux portes d'or ".

Par l'Arc de Triomphe, on rejoint Place de la Carrière transformée en promenade bordée d'une double rangée de tilleuls. De chaque côté, se dressent de splendides bâtiments du XVIIe siècle.  À l'autre extrémité,  est érigé le Palais du Gouverneur.

À proximité, le Parc de la Pépinière est une autre initiative de Stanislas.  Il voulait en faire une Pépinière Royale, les arbres étant destinés à être plantés le long des routes de Lorraine.  Ce parc constitue aujourd'hui une halte de détente avec ses arbres remarquables, avec sa terrasse, son jardin anglais, sa roseraie avec plus de 130 variétés et son parc zoologique.

Dans le Vieux Nancy, il faut voir le Palais Ducal, ancienne résidence des ducs de Lorraine, au style gothique flamboyant.  Il comporte une niche abritant la statue équestre du Duc Antoine.  Aujourd'hui, on y retrouve le Musée Historique Lorrain, regroupant les principaux témoins de l'histoire culturelle et artistique de la Lorraine.

Porte de la CraffeLa porte de la Craffe, construite à la fin du XIVe siècle, est la plus ancienne porte de Nancy. Sa remarquable architecture, avec ses deux grosses tours rondes, renferme dans ses cachots, des souvenirs tragiques, tel que les instruments de torture.

La cathédrale Saint-Epvre, édifiée au XIXe siècle est de style gothique.  Sa façade est surmontée d'une tour à flèche de 87 mètres. Ses vitraux sont en grande partie d'origine bavaroise.  La tornade de 1999 endommagea la basilique.  Elle avait été classée au titre des Monuments Historiques quelques mois auparavant.

L'ensemble de ce riche patrimoine est la principale raison de visiter cette ville d'Art et d'Histoire.

Rencontre d'un internaute

Liliane &Serge Braquet, Bar le DucSur notre chemin pour Reims en Champagne, nous nous arrêtons à Bar le Duc pour faire connaissance d'un internaute, Serge Braquet.  Nous nous étions connus via Internet.  Serge voulait absolument que l'on fasse un détour pour aller faire connaissance.  Heureusement, Bar le Duc est sur notre route.  

 Nous recevons un accueil très chaleureux de son épouse Liliane et lui-même.  C'est d'eux qu'on nous renseigne sur la Mirabelle.  D'ailleurs, on nous fait goûter à une tarte Mirabelle.  On nous fait aussi cadeau d'un livre sur l'histoire de Bar le Duc et une boite contenant plusieurs produits locaux.  Merci encore Liliane et Serge pour leur invitation.

Les Braquet nous suggère d'aller visiter l'Ossuaire de Douaumont à Verdun où a eu lieu la plus célèbre bataille du siècle en 1916 entre français et allemands.  Notre réservation à Reims nous empêche malheureusement de dévier de notre itinéraire.  Cette ville a tellement d'histoire que notre détour aurait valu la peine.  Avis aux lecteurs qui planifient un voyage dans cette région.

 

Région de Champagne

Nous continuons en Champagne pour découvrir les richesses de Reims.

Reims

Cathedrale Notre Dame de ReimsReims , surnommée la Cité des Papes, doit sa célébrité à sa riche et majestueuse cathédrale Notre-Dame de Reims, classée au Patrimoine Mondial de l'Unesco.  

Édifiée à partir de 1211 jusqu'à 1275, elle fut la cathédrale de près de 25 sacres des rois de France, en souvenir du baptême de Clovis vers l'an 496.  

Bien sûr, elle concentre une grande partie de l'attention des visiteurs par la beauté et la finesse de son architecture qui lui vaut le surnom de "dentelle de pierre".  

Le musee-hôtel Le VergeurC'est une des plus grandes cathédrales du monde chrétien avec ses 2300 sculptures dont la plus célèbre est l'Ange au Sourire et son choeur comprenant 5 chapelles. 

Il faut aussi prendre le temps d'admirer les splendides vitraux dont ceux dessinés par Chagall.

C'est à cet endroit que le général Charles de Gaulle  et le chancelier Konrad Adenauer ont signé la réconciliation de la France et de l'Allemagne en 1962. 

Le musée - Hôtel le Vergeur est un très bel hôtel particulier des XIIIe  et XVIe siècles.  Il abrite aujourd'hui le musée du vieux Reims. C'est un bel exemple d'une maison bourgeoise du XIXe siècle.

La porte Mars fut édifiée verLa porte Marss l'an 200 après J.C.  Dernier vestige, presque parfaitement conservé, c'est le plus grand arc de triomphe du monde Romain.  Au centre, passaient chars et chariots et sur les cotés, les piétons.  Cette porte ne fut découverte que lors de la démolition des murailles de la ville au XIXe siècle.

Office de tourismeLe Monument aux Morts, fut érigé en reconnaissance des soldats de Reims, morts durant la guerre.

L'hôtel de Ville, construit entre 1627 et 1634, est caractérisé par la statue équestre du roi Louis XIII, au centre de sa façade.

L'office de tourisme est un bâtiment vraiment typique.  Situé à proximité de la cathédrale, c'est un ancien trésor des chanoines qui, presque en ruine, fut réaménagé en 1987-1988.  

Son aspect extérieur, ressemblant encore à un bâtiment en ruine, attire immanquablement l'attention du visiteur.

 

Région de la Picardie

Laon

Porte fortifiee d'ArdonRue principale du Bourg menant au coeur de la citeUne autre très belle ville construite avec harmonie.  L'aspect médiéval de  la vieille ville  et ses nombreux monuments offre aux visiteurs un rappel du moyen-âge jusqu'à nos jours.  

Construite sur une montagne et ceinturée par d' impressionnants remparts de 7 kilomètres, elle domine aisément la nouvelle ville et la plaine.  L'accès se faisait par de nombreuses portes fortifiées dont trois ont été conservées:  Ardon, Chenizelles et Soissons.

Afin de bien découvrir la richesse du Vieux Laon, l'office de tourisme offre un itinéraire complet intitulé "Circuits découvertes".

La cathédrale Notre-Dame de Laon, joyau remarquable édifié au coeur de la cité, attire inévitablement les visiteurs. Au sommet des tours, il faut porter une attention aux nombreuses gargouilles, dont les célèbres boeufs. 

Construite au XIIe siècle, elle était considérée au moyen-âge comme la plus belle cathédrale d'occident.  Elle se démarque aujourd'hui avec ses deux tours, enrichies de vitraux de la plus grande beauté, son triple portail et ses rosaces élégantes. 

L'hôtel de ville avec sa Place du Général Leclerc où se rejoignent plusieurs ruelles médiévales, est très attrayante avec son petit marché public.

De retour sur la route pour Bruges en Belgique.

 

FRANCE

           
 

SUISSE

         
   

FRANCE

       

 BELGIQUE

Menu

   Accueil