France

 

Étape 5:  Saint-Cirq-Lapopie à Paris

 

Saint-Cirq-Lapopie Aguessac

Nous quittons le Périgord dans la région d'Aquitaine pour les Gorges du Tarn situées dans la région du Languedoc-Roussillon.

Saint Cirq LapopieNous suivons la rivière Lot sur une route très panoramique #D 562 afin de visiter Saint-Cirq-Lapopie, un des 160 plus beaux villages de France. 

Ce lieu des peintres et des écrivains vous charmera d'autant plus qu'il est entièrement classé monument historique.

Quelle magnifique commune avec son atmosphère médiévale, perchée sur un escarpement rocheux à près de 300 mètres et dominant la vallée du Lot!

Mais d'où vient ce nom? Lapopie est celui du comte Joseph Philippe Marsac de Lapopie qui fut seigneur du village au Moyen-Âge.

On dit aussi que Saint-Cirq-Lapopie tient son nom d'un rocher en forme de poitrine qui dominait autrefois le village. En langue d'oc, popie signifie poitrine. Le mot cirque faisant référence à la falaise, on parlait donc du cirque de la popie. Même si le roc s'est érodé, le nom est resté.

La ruelle PelissariaL'église elle-même, construite au XVIe siècle, fut érigée au bord de l'escarpement.

Près de ce sanctuaire, apparaît les ruines féodales, d'où un sentier nous conduit à un belvédère.  De là, on embrasse une vue remarquable sur cette commune ainsi que la vallée quercinoise et la rivière du Lot.

Les ruelles étroites, entre autre celle de Pélissaria, et en forte pente qu'on court malgré soi, alignent plusieurs petits magasins d'artisanat et de décorations florales. Pour faire la visite, il faut se garer à l'extérieur et avoir de bonnes jambes que ce soit pour descendre ou monter ces ruelles.

De plus, elles ont conservé de nombreuses maisons à pans de bois et encorbellement du XIIIe au XVIe siècle, caractérisées par leurs façades architecturales exceptionnelles et  par leurs toits de tuiles brunes ce qui fait un contraste apparent avec les végétaux. 

Une petite maison au toit de tuiles brunes en renovationSi l'endroit mérite le détour en raison de son emplacement, c'est aussi dû à l'entretien des résidences ainsi qu'à leur restauration par des artistes, peintres et artisans.

Le village est le seul en France où des artisans tourneurs fabriquent des robinets en bois de buis pour des barriques de vin.

Au revoir jolie petite commune de Lapopie...

De passage par Millau afin d'aller prendre possession de notre chambre à l'hôtel le Rascalat près d'Aguessac, petite commune près des Gorges du Tarn.

Nous logeons trois jours dans ce petit hôtel de campagne que l'on recommande en raison de sa propreté, de son excellente nourriture et à prix raisonnable.  Le propriétaire, cuisinier de l'hôtel, est très coopératif pour nous conseiller sur des endroits à voir.

 

Roquefort La Couvertoirade Cantobre Saint-Véran

Entree d'une caveUne visite dans les caves du fromage de Roquefort, situées près de la petite commune de Roquefort, nous dévoile les différentes étapes de la fabrication.

La visite guidée, d'une durée 1:30 heures, nous fait faire un excellent tour d'horizon avec son film, sa maquette animée, ses caves, son spectacle son et lumière, son musée et sa dégustation gratuite.

L'histoire nous dit qu'il y a des millions d'années, la terre s'est déchirée et dans un fracas épouvantable, la montagne de Combalou s'est effondrée.  C'est ainsi que sont nées les caves de Roquefort.

À l'origine de simples grottes idéalement aérées par des failles naturelles, les fleurînes, ont été aménagées par les hommes au XVIIe siècle.

Nous apprenons que l'endroit permet de garder un air ambiant, grâce aux fleurînes, pour ce fromage à base de lait de chèvres, qui doit demeurer dans ces caves pendant au moins trois semaines, avant d'être exporté.

Ruelle bien decoree de CouvertoiradeLa compagnie, propriétaire de cette fromagerie, contrôle 70% du marché et emploie 1200 personnes.Situation typique d'une residence a Cantobre

Nous continuons vers la petite commune La Couvertoirade, située sur le plateau de Larzac.

Ce bourg fortifié fut élevé vers l'an 1450. L'intérieur et surtout la "Rue Droite" et ses maisons donnent un joli coup d'oeil avec leur escalier extérieur qui mènent au balcon d'accès aux pièces d'habitation.

Nous sillonnons les Gorges de la Dourbie par une route très panoramique D999 et D991 de Saint-Jean-du-Bruel jusqu'à Millau.  

Le long de ce parcours, nous arrêtons au curieux village de Cantobre, bâtit sur un roc à bastion, dont certaines résidences sont presque perchées dans le vide.  Époustouflant à visiter, mais ça vaut le détour.

Saint-Véran, un autre village perché en montagne et en contrebas, son église de Treilles.  

Non loin des maisons restaurées, une tour s'élève, témoin unique de l'ancien château du Marquis de Montcalm (1712-1759).  Un souvenir de notre histoire du Canada pour nous rappeler que Montcalm est décédé à Québec, en défendant la ville assiégée par les anglais.

 

Gorges du Tarn Gorges de la Jonte

Route panoramique des Gorges du TarnLes  Gorges du Tarn sont notre prochaine destination.  Ce parcours réputé (D907), construit au fond des gorges, suit le sillon de la rivière Tarn.  Ses eaux favorisent les activités du canoë, baignade, rafting et descente en barque.  

Sur notre passage, nous admirons de charmantes communes:  Les Vignes, Pas de Souci, Les Détroits et Cirque des Baumes.

À La Malène, village très touristique avec sa charmante petite église du XIe siècle, nous avons une superbe vue en empruntant la (D43) jusqu'à la statue de la Vierge.  Aussi, c'est le point de départ pour la descente en barque.

Saint-Chély du Tarn mérite certainement un arrêt, dû à son  emplacement dans le Cirque de Saint-Chély mais aussi pour voir son vieux Pont Saint Chely traversant la riviere du Tarn four à pain et son église du 12e siècle.

À Sainte-Enimie, il faut parcourir ses vieilles rues pavées, son écomusée et la chapelle Sainte-Madeleine.  

Du haut de la falaise, en direction de Mende (D986), le panorama offre un très beau point de vue du village et des gorges.

De Sainte-Enimie, nous remontons les gorges vers les Causses de Méjean, haut plateau situé au-dessus des Gorges du Tarn.  Endroit désertique et calme mais idéal pour faire du vélo.  Quel beau trajet!

Nous aboutissons aux Gorges de la Jonte.  Ce circuit nous conduit au belvédère des vautours où une colonie de 180 vautours vit en totale liberté sur les corniches du Méjean.

 

Sévérac-le-Château Espalion Conques Mauriac

Sur notre chemin de retour pour Paris, nous décelons de formidables communes. 

À Sévérac-le-Château, construit sur les versants d'une colline, nous visitons le château construit au XIIIe et XIVe siècles, mais quelque peu démoli.

Vue de la ville avec son chateau et son pontEspalion nous enchante avec son vieux pont anglais construit en grès, son vieux château centenaire de Calmont d'Olt et son église en grès à deux clochers.  De vieilles maisons de tanneurs semblent se baigner sur le bord du Lot.

Estaing est ravissant avec son château occupé aujourd'hui par une communauté religieuse.  En face, on aperçoit le beau pont gothique, faisant la liaison des deux rives, séparées par la rivière Lot.

Entraygues-sur-Truyère, situé au confluent du Lot et de la Truyère, semble entouré d'eau.  Non loin, un belvédère où l'on a une superbe vue de ce village.

L'entrée de la commune de ConquesEnfin, Conques...  Ce petit bourg, accroché aux pentes des  Gorges de l'Ouche.  

Il mérite à lui seul le détour avec ses ruelles escarpées pavées de lauses dont les parcours sont demeurés inchangés depuis presque 1000 ans.  Elles sont bordées d'anciennes maisons aux façades à encorbellement dont les pierres rousses s'allient harmonieusement aux couvertures de lauzes.

Mais il y a beaucoup plus.  Ce village d'histoire est un haut lieu de culture, de pèlerinage, et ce, depuis le IXe siècle. 

Au milieu du carrefour giratoire, deux personnages en fleurs se permettent une bonne discussionCet engouement des pèlerins est dû à la présence des reliques de Sainte Foy.  Ce trésor est exposé dans la salle du cloître de Conques.

L'abbatiale Sainte-Foy fut érigée entre le Xe et X1e siècle.  Sa visite commence sur le parvis, face au tympan qui orne le haut du porche, mettant en scène 120 personnages sculptés dans la pierre, sur le thème du « Jugement Dernier ».  

Cette fresque en demi-cercle illustre le ciel et l'enfer, les bons chrétiens et les damnés.  Son but était de faire comprendre le jugement dernier à ceux qui ne savaient pas lire.  C'est un chef-d'oeuvre remarquable.  

Avec son intérieur majestueux, il faut s'attarder aux voûtes qui ont été élevées avec élégance.  Les arcades superposées, les grilles du coeur, l'autel Saint-Foy somptueusement illuminé, les chapiteaux et les sculptures de la coupole, haute de 28 m, attirent inévitablement l'attention du visiteur.

Poursuivant notre route, nous traversons la région des volcans de l'Auvergne.  

Nous couchons à l'hôtel Serre, située dans la petite ville de Mauriac.  Cet établissement est très propre et à prix raisonnable.

À l'entrée de cette même ville, le carrefour giratoire retient bien des regards. Les deux personnages en fleurs se permettent une bonne discussion, n'est-ce pas!

 

Dordives

Le lendemain, nous continuons notre route à travers les très belles plaines champêtres de l'Auvergne pour finalement nous arrêter à Dordives, une petite commune située à une heure de Paris.

 

Paris

Tour EiffelEn ce 10 juin, nous en sommes à notre dernière destination. 

Véritable paradis touristique le  plus visité au monde,  Paris peut être bruyante, étouffante, animée et énervante tout à la fois. C'est, cependant, une métropole unique avec sa mine de merveilles culturelles via ses châteaux, ses riches musées et monuments témoins d'un glorieux passé. 

Demeurant à l'hôtel Innova , nous sommes situés à proximité de plusieurs attraits touristiques tels que: les Invalides, de Saint Germain des Prés et de la Tour Eiffel. L'endroit est propre, tranquille et le petit déjeuner est copieux. 

Nous sommes choyés  car un parisien nous a remis un trajet reliant les principales rues qu'il faut marcher pour bien découvrir et admirer la ville lumière.

Le Trocadero. le pont d'Iena et la Seine vus du haut de la tour EiffelLa tour Eiffel, surnommée la « Dame de Fer » domine le ciel parisien avec sa silhouette élancée de 328 mètres et ses 2,500,000 rivets.  

Du haut, une vue panoramique sur Paris et où nous avons l'embarras du choix pour la photographie.

L'histoire nous rappelle que ce chef-d'oeuvre est l'initiative de l'ingénieur Gustave Eiffel. Il débuta la construction en janvier 1887 pour se terminer en mars 1889, coïncidant avec l'Exposition Universelle de la même année.   

En empruntant le pont d'Iéna, face à la tour Eiffel,  nous visitons la Place du Trocadéro.  Là, se trouvent de riches immeubles occupés en partie par des consulats et ambassades , en plus de nombreux musées.  

L'Arc de Triomphe, autre symbole national, érigé de 1806 à 1836 sur la prestigieuse place de l'Étoile.   Il est orné de hauts-reliefs colossaux et sa plate-forme offre une autre vue splendide sur Paris.

À proximité, trois sites méritent absolument un détour: 

- Les Invalides, ancien hôpital pour soigner les soldats blessés.

-  Les Champs-Élysées, le plus célèbre boulevard parisien et le plus beau du monde, dit-on, attire quotidiennement 300,000 personnes.

-  La Place de la Concorde, plaque tournante pour les voitures , est rehaussée par un obélisque vieux de plus de 3000 ans.

La façade de la MadeleineNous nous rendons à l'église "La Madeleine", chef lieu de l'architecture gothique avec un aspect de temple gréco-romain. En effet, sa façade  ressemble plus à un temple grec qu'à une église. Sa construction débuta en 1764 pour se terminer en 1862. Le Louvre

Il faut aller à l'intérieur pour contempler les trésors que recèle cet édifice. C'est d'ailleurs à cet endroit que furent tenues les funérailles de Chopin en octobre 1848.

Ce que plusieurs ignorent c'est qu'à même l'église, soit au Foyer de La Madeleine on peut prendre un très bon repas et peu dispendieux.  Des bénévoles de la paroisse sont responsables de son bon fonctionnement. 

 Il y a plusieurs années, ce service a été initié par la paroisse pour venir en aide aux nombreux pauvres.  Aujourd'hui, comme la clientèle est moindre, on accepte le public.  Allez donc encourager ces bonnes dames lorsque vous irez à Paris!!!

Les Tuileries est un parc de 25,000 mètres carrés avec ses parterres, sculptures, fontaines et sentiers...  De toute beauté!

À proximité, le Louvre.  Cette ancienne forteresse et palais royal, transformé en 1793 en un musée grandiose. Étant reconnu mondialement, c'est aujourd'hui le musée à voir. D'ailleurs, La Joconde de Léonard de Vinci y est exposée.

Pont des ArtsLa Seine est traversée par 37 ponts. Le pont des Arts, après s'être effondré en 1979, a été reconstruit quasiment à l'identique. Réservé aux expositions, lors de notre visite,des sculptures indiennes sont à l'honneur. Pas mal original!

Il faut aussi voir à Saint-Germain des Prés, la plus ancienne église de Paris, qui était au VIIIe siècle une abbaye.

Nous poursuivons nos visites dans le  luxueux Jardin du Luxembourg. C'est en fait un ensemble de jardins de différents styles. 

Le Palais du Luxembourg où siège le Sénat est intégré dans cet espace. 

Il faut aussi aller voir la fontaine de Médicis et plus spécialement le mur de scène avec ses sculptures. Cette fontaine est l'un des éléments décoratifs les plus importants de ce jardin.

De là, le Panthéon, construit de 1764 à 1796, où repose les tombeaux d'hommes cLe Palais du Luxembourg et une partie du jardinélèbres.

Non loin, l'église Saint-Sulpice est l'une des plus grandes de Paris.  Juste en face, la Place Saint-Sulpice avec sa fontaine des Quatre Évêques.

Verrieres de la Sainte ChapelleSur l'Île de la Cité, fut érigée la somptueuse Sainte-Chapelle,  construite entre 1242 et 1248. Même si l'entrée est payante, ce monument vaut le détour, notamment pour ses vitraux.

Réputée pour son architecture, ce joyau abrite les reliques de la Couronne d'Épines du Christ ainsi qu'un minime morceau de la croix.  

Dans la chapelle haute (2e étage) les murs sont ornés de riches verrières créées par des sculpteurs et peintres renommés. Ces vitraux illustrent 1113 scènes de la Bible.  

Un conseil:  allez visiter cette église lorsqu'il fait soleil et, de préférence, sur l'heure du midi.  Les verrières nous offre un décor splendide avec leurs reflets multicolores.

Juste à côté, se trouve le Palais de Justice et la Préfecture de la police.

Carre Jean XXII et arriere de la cathedrale Notre Dame de ParisNotre trajet nous conduit à la populaire cathédrale Notre-Dame de Paris, le monument le plus visité de la ville. Considérée comme le berceau de cette cité, ce chef-d'oeuvre gothique fut construit du XIIe au XIVe

L'intérieur de ce vaste temple peut contenir plus de 6000 personnes. 

Lors de notre visite, la cathédrale est envahie par un très grand nombre de touristes et les conversations se font à haute voix, ce qui démontre un manque de respect pour un tel lieu sacré.  

Il ne faut pas manquer d'aller voir l'arrière de l'extérieur de cette cathédrale.  Son parc, du nom de Jean XXIII, est très richement aménagé.  On aperçoit les arcs-boutants soutenant le toit de cette endroit historique.

Non loin, se trouve l'Île Saint-Louis, refuge d'un élégant quartier résidentiel où habite des célébrités et des gens de grandes fortunes.

Une incursion  à la Place de la Bastille nous permet d'apprécier  son magnifique monument « Colonne de Juillet », à la mémoire des victimes de la révolution de 1830.

Basilique de Sacre Coeur de MontmartreL'immense basilique du Sacré-Coeur de Montmartre est belle et majestueuse. Elle fut  érigée sur une colline dont son gigantesque dôme constitue le second sommet de Paris après la tour Eiffel.

Elle abrite l'une des plus grosses cloches existant au monde avec ses 19 tonnes. 

Et pourquoi pas se payer le luxe de jouir d'une vue spectaculaire de Paris! Des escaliers en colimaçons permettent d'accéder au sommet de la coupole principale.Promenade sur la Seine

En revenant, nous visitons le jardin du Palais Royal, la Bibliothèque Nationale, la Bourse des Valeurs ainsi que la Place des Victoires dont les bâtiments qui l'entoure ont été construits en forme circulaire.

Comme le bateau-mouche fait partie du paysage de Paris, nous terminons notre visite par une promenade en bateau sur la Seine.  Le guide nous informe très bien sur les différents bâtiments, le long de cette rivière qui fait la fierté des parisiens.

Nous recommandons aussi une balade à pied le long de la Seine, d'un côté comme de l'autre.  Sur ce parcours grandiose, on peut y admirer les 37 ponts (voir le diaporama). Le plus ancien est le "Pont neuf" dont la première pierre fut posée en 1578, mettant ainsi fin à l'ère des ponts de bois. Le plus récent est la "Passerelle Simone de Beauvoir" qui relie la Bibliothèque nationale au parc de Bercy. 

Au cours de cette balade, nous passons près de la tour Eiffel, le Grand Palais, le Louvre, l'Île de la Cité, le Jardin des Plantes, etc.

 

Retour au Canada

Après six semaines en terre française, c'est le retour en ce 14 juin.

Tout est bien qui finit bien...

 

  Étapes: 1-2-3-4-5

                                                                          Menu                                 Accueil