Texas............

 

Quand on pense au Texas, on imagine souvent de grandes plaines, un passé rempli de cow-boys, des ranchs du Far West et du pétrole. La réalité est toutefois différente car il y a bien une grande diversité. Voici l'autre Texas...

 

Source: http://www.chez.com/statesmaps/htm/usa.htm

 

Côte du Golfe du Mexique

Bluebonnet, l'embleme floral du TexasSitué en plein milieu du sud des États-Unis et en bordure du Golfe du Mexique, le Texas possède plusieurs endroits qui méritent d'être connus et dont on parle peu. 

Tout d'abord, c'est l'état le plus étendu après l'Alaska. 

Son climat hivernal tempéré, principalement la région côtière baignée par le Golfe du Mexique et ses 160 km de plage, attire de nombreux vacanciers.  

En plus, le Texas conserve de grandes étendues sauvages dans l'ouest et le long de la côte. Des réserves naturelles pour la faune et pour les oiseaux migrateurs s'y établirent.

Allons donc découvrir ce qui se cache d'intéressant dans cet état sudiste. 

Nous entrons au Texas par l'autoroute 10 en provenance de la Louisiane. À la frontière, il faut aller visiter le bureau touristique. L'endroit est grandiose et on peut faire une courte balade dans un bayou par l'intermédiaire d'une passerelle.

 

Galveston Island

Situation de l'ile de GalvestonNotre itinéraire nous conduit sur la petite Île de Galveston située près du Golfe du Mexique.

Comme nous voulons éviter Houston, nous voyageons sur l'autoroute #10 jusqu'à la sortie de Winnie. De là, nous prenons les routes #124 et # 87 qui nous amène à un traversier gratuit. 

Ces deux superbes routes n'ont pratiquement pas de circulation en plus d'être en excellente condition. 

Mur de protection contre les ouragansRendus sur l'île, nous nous dirigeons vers Galveston Island State Park. L'endroit est superbe, étant situé près de la mer. 

Galveston, avec ses 51 km de long, a été durement éprouvée en l'an 1900. En effet, un épouvantable ouragan submergea l'île sous plus de 4 mètres d'eau, tuant 6,000 personnes et détruisant la ville.

Pour prévenir un nouveau désastre, les courageux survivants construisirent un mur en béton à la  face incurvée comme la lame d'un bulldozer, de près de cinq mètres de haut sur une longueur de plus de 11 km. 

Sculpure en memoire des survivantsOn a aussi haussé les édifices et soulevé le niveau des rues à celui du mur. Il aura fallu huit ans de travail.

Parallèle à ce mur qu'on a surnommé le "Sea Wall",  on construisit un boulevard (Seawall boulevard) d'une longueur de 16 km. Sur la promenade qui longe cette rue principale, on peut admirer  non seulement la ville mais aussi la mer. 

Tout en déambulant, on passe près d'une sculpture érigée en mémoire des survivants qui ont fait preuve de ténacité, suite à l'ouragan.

Aujourd'hui, Galveston avec ses 60,000 habitants est un endroit huppé. Cette île est principalement connue pour ses magnifiques plages qui attirent annuellement des centaines de milliers de touristes.

Elle se classe parmi les plus grands ports américains pour les bateaux de croisière.

Maisons sur pilotis dans l'ile de GalvestonEn quittant la ville de Galveston vers l'ouest de l'île, il faut se rendre à l'évidence que les résidents protègent leur propriété des ouragans. 

Étant construites sur pilotis et avec harmonie, ces résidences offrent un coup d'oeil agréable.

En route pour Mustang Island située en face de la ville de Corpus Christi.

 

Mustang Island

Magnifique plage sur l'ile MustangDans la partie ouest de Galveston Island, un long pont (coût: 2$) nous ramène sur la terre ferme.

C'est beaucoup plus rapide que de revenir dans la partie est de l'île pour prendre l'autoroute.

De là, nous voyageons sur la route #35, qui longe le Golfe du Mexique et qui nous amène au traversier gratuit de Mustang Island.

En prenant ce bateau, c'est beaucoup plus court que de contourner Corpus Christi pour se rendre sur cette île.

Cette parcelle de terre dans l'océan est très étroite de sorte Jolie heron se pavanant sur la plageque lorsque nous circulons sur l'unique route #361, nous apercevons souvent la mer de chaque côté. 

Le terrain de camping de l'état, Mustang Island State Park, est aussi près de l'océan mais séparé par des dunes de sable.

Pour ceux qui préfèrent les plaisirs de la plage, Mustang Island est un endroit idéal, grâce  à ses dunes de sable et ses bonnes vagues. 

Et en 20 minutes, vous êtes rendus dans la belle ville de Corpus Christi. 

 

Corpus Christi

Magnifique promenade longeant la baie a Corpus ChristiVille de 250 000 habitants, Corpus Christi est située à la pointe nord de South Padre Island, autour d'une immense baie ce qui en fait le second port du Texas. 

Corpus est reconnue pour avoir les plus fortes rafales côtières des États-Unis. Les amateurs de planches à voile sont donc au paradis.

Pour bien apprécier cette ville, rien de mieux que la marche ou le vélo sur la promenade qui longe l'Ocean Drive Un pelican en attente de se faire photographier sur le quai des pecheurs Boulevard. 

On peut stationner son véhicule gratuitement dans les parcs publics qui longent la baie. La vue est spectaculaire sur la ville. 

Le quai des pêcheurs attirent bien des gens avec leurs petits bateaux de pêche qui arrivent et partent continuellement. 

Les très belles marinas offre aussi un décor splendide face à la ville.

 

San Antonio

Impossible de quitter le Texas sans visiter  cette charmante ville cosmopolite de plus d'un million d'habitants, avec son caractère hispanique. 

De différentes origines: espagnole, mexicaine et américaine, c'est l'un des joyaux d'Amérique avec son architecture de style colonial espagnol.

Cette ville est bilingue car plus de la moitié de la population se réclame d'origine hispanique. 

Il y a deux attractions majeures: le centre-ville et les missions.

 

Centre-ville

C'est l'endroit où la rivière San Antonio décrit un méandre de 4.5 km au milieu de la ville. 

De chaque côté, on a construit la « Promenade de la rivière (River Walk) », connue aussi sous son nom espagnol de Paseo del Rio.  

En  fait, on a su en faire une attraction touristique hors du commun car tout gravite autour de cette promenade qui confère au centre-ville son cachet si particulier.

Bordant cette promenade: des restaurants avec terrasse, cafés, bars, hôtels et boutiques de souvenirs. Le tout est décoré d'une végétation luxuriante, telle que lauriers aux grappes de fleurs fuchsia, figuiers et hibiscus géants et de larges cyprès créant des zones ombragées. 

À plusieurs endroits, des ponts d'arc pittoresques agrémentent bien le milieu. 

Des spectacles, donnés ici et là, sont évidemment la source d'une plaisante animation. 

Il y a aussi des petits bateaux que l'on appelle les taxis d'eau silencieux offrant aux touristes des excursions. 

C'est sans doute la ville américaine qui possède un site touristique aussi coloré et pittoresque, visité par plus de 10 millions de touristes à chaque année.

 

Missions

Elles sont à la fois spectaculaires et empreintes d'histoire et de religion. 

Mais que sont ces missions? Ce sont des bâtiments assez rustiques que des missionnaires franciscains ont construits  au début du XVIIIe siècle. Envoyés par le gouvernement espagnol, leur but était de convertir les populations indigènes au catholicisme, tout en les formant à devenir de productifs citoyens espagnols.

La route de couleur rouge identifie le circuit historique des missions avec depart au centre-villeCes indiens, originaires de diverses tribus, vivaient à l'intérieur des murs des missions principalement à cause du besoin de protection. Des soldats demeuraient sur place, en cas d'attaque par des bandes Apaches et Comanches.

Malheureusement, les maladies décimèrent la population avec un taux de mortalité qui atteignit jusqu'à 70% ce qui fut la fin de l'hégémonie franciscaine.

Face à ce fléau, toutes ces missions furent sécularisées en 1824 et les églises furent rendues au clergé.

Elles sont aujourd'hui fièrement préservées par l'état du Texas et des sociétés de conservation en créant le parc historique national « San Antonio Missions National Historical Park ».

C'est en fait la plus grande concentration de missions catholiques en Amérique du Nord et un service religieux est encore assuré dans chacune d'elle.

Ces missions sont situées le long de la rivière San Antonio,  dans la ville du même nom, et la visite est gratuite. 

Afin de pouvoir les localiser plus facilement, il est fortement recommandé  de faire venir le pamphlet, lequel identifie clairement le circuit historique de 19 km où elles jalonnent.

Voici donc notre itinéraire qui est identique à celui de la carte imagée ci-haut.

 

THE ALAMO

AlamoCette mission, située au coeur même de San Antonio, fut établit en 1718. D'ailleurs la ville fut érigée autour de ce lieu historique.

Pour les texans, cet endroit et le nom d'Alamo est considéré comme le sanctuaire de la liberté. 

C'est autour de ce fort qu'a eu lieu la bataille décisive le 6 mars 1836 où David Crockett, William Barrett Davis, Jim Bowie et 186 autres soldats ont combattu pour l'indépendance du Texas. 

En outre, un film fut tourné en 1987 et intitulé Alamo, sous les traits de John Wayne. Il replonge les spectateurs dans le passé avec une justesse de détails qui lui font revivre cette épopée sanglante.

Aujourd'hui, les ruines qui restent de la fameuse bataille du fort Alamo se résument principalement à la chapelle , toujours debout, au centre-ville de San Antonio. À l'intérieur, on y visite le musée, la bibliothèque ainsi que la boutique de souvenirs.

C'est, dit-on, l'une des façades les plus photographiées de tous les États-Unis car Alamo demeure un des grands favoris des pèlerinages historiques.

Attention: interdit de prendre des photos à l'intérieur.

Dans la parc qui entoure la chapelle, une sélection d'arbres et de plantes forment un jardin botanique naturel.

Mission Concepcion

Mission Concepcion

La magnifique église, datant de 1755, est la plus vieille église non restaurée des États-Unis. 

On peut imaginer son importance en regardant sa splendide Fonds baptismaux architecture et  ses dépendances. 

Beaucoup de fresques brillamment  colorées, qui ont été peintes au XVIIIe siècle sont encore visibles y compris le visage du soleil dans la bibliothèque ainsi que l'architecture des fonds baptismaux.

 

Mission San Jose

Mission San JoseFondée en 1720, c'est aujourd'hui la plus impressionnante par sa taille et la diversité de ses bâtiments. 

C'est aussi la plus importante garnison de protection contre les incursions des Apaches et des Comanches.

Au pavillon d'accueil qui dessert de l'information pour les autres missions, on présente un court métrage relatant certains grands moments de San Antonio: ses premiers habitants indiens, ses envahisseurs espagnols et le quotidien dans les quartiers  missionnaires. 

Batiment connexe a l'eglise de la Mission San Jose Ce pavillon possède également un petit musée exhibant les vêtements, outils, armes et modes de vie de l'époque espagnole.

À l'intérieur de l'église, on peut admirer quelques une des statues de pierre les plus finement taillées.

Il faut porter une attention spéciale à la façade de l'église qui n'a subi que des Jeune couple mexicain dans l'attente du bapteme de leur fille réparations mineures dans le passé.

Un fait inusité: comme nous sommes là le jour de Pâques, nous assistons à la dernière partie de la messe dominicale, animée par un groupe de mariachis. 

L'ambiance est à son comble dans cette petite église remplie par une grande majorité de mexicains à l'allure très catholique. On nous offre même une place pour mieux voir le célébrant accompagné des mariachis.

À la suite du service religieux, plusieurs jeunes familles, accompagnées de leur parents, arrivent pour la cérémonie du baptême de leur enfant. 

Nous avons la permission de photographier un jeune couple avec leur petite fille, spécialement vêtue pour les circonstances.

Nous constatons que ces gens pas très riches  respirent  l'hospitalité et la simplicité... Que demander de plus de notre visite dans une de ces missions!

 

Mission San Juan

Mission San JuanLa mission est en plein coeur des champs, cultivés par les indiens qui demeuraient là.

Magnifique decoration exposee a l'entree d'une demeure de la mission Elle offre un environnement plus calme que les autres missions, étant un peu plus éloignée du  centre-ville de San Antonio.

À l'intérieur des murs, les indiens travaillaient dans des ateliers à différents travaux manuels reliés au fer, bois et vêtements et ils cultivaient pour produire du blé d'inde, fèves et patates...

 

Mission Espada

Mission EspadaUne pittoresque mission située à l'extrémité sud du circuit historique des missions. 

De l'extérieur, la façade est originale avec la vue de ses trois cloches dans le pignon de l'église.

Interieur de l'egliseIl faut absolument aller voir la splendide chapelle dont la porte d'entrée extérieure est typique avec son arche en pierre. 

Ce site comprend un système d'irrigation de 24 km, datant des années 1740 et toujours fonctionnel.

Il fut construit par les missionnaires pour leurs terres en culture.

C'est le plus vieux aqueduc des États-Unis encore utilisé par les fermiers locaux.

 

Et maintenant, à la découverte du parc national Big Bend.

Texas - Côte du Golfe du Mexique

Texas - Parc national Big Bend

Nouveau-Mexique - Sud 

Arizona - Sud

Arizona - Nord

Nouveau-Mexique - Nord 

 

   

Accueil

   Menu